La gestionnaire du collège d’Iloni a tenté de mettre fin à ses jours

faits divers dembéni
SMUR AMBULANCE
L'ambulance du SMUR ©Mayotte la 1ere
Transportée à l’hôpital, la fonctionnaire de l’Education nationale, avait été admise en réanimation.

Le choc est immense au collège d’iloni où la gestionnaire  travaille depuis  plus de 9 ans.  Le personnel a cessé le travail ce jeudi 10 février à midi pour se retrouver en assemblée générale, dans l’après-midi. Car selon les témoignages des collègues, la femme aurait éclaté en sanglot suite à une remontrance de son chef. Elle aurait commencé à prendre des médicaments dans l’Etablissement. L’infirmière est venue la voir  la réconforter. Elle est ensuite rentrée à son domicile  où elle  a été retrouvée plus tard  inanimée. 

Toujours selon ses collègues, elle se serait  plainte d’être  sous pression. Des collègues qui décrivent un climat délétère au sein de l’établissement qui a connu plusieurs mouvements d’humeur, le dernier en date remonte au mois de novembre où le personnel dénonçait des conditions de travail difficiles dont des situations de harcèlement. Un climat dénoncé également par des parents qui avaient campé  plusieurs semaines avant les vacances de noël devant l’établissement.

Une réunion avec le rectorat avait eu lieu. Selon le personnel, ce dernier avait  assuré suivre la situation de près, de son côté,  le  personnel avait averti qu’il cessera le travail si les harcèlements continuaient.

Le recteur de Mayotte, Gilles Halbout se dit peiné par ce drame, il a dépêché 4 psychologues sur place. Pour lui, le rectorat privilégie le dialogue et la construction afin de ramener la sérénité dans l'établissement.