publicité

Destruction de cultures illégales

La culture sur domaine public soumis au régime forestier est un phénomène qui prend de l'ampleur à Mayotte. L’Etat a décidé d’y mettre fin.
 

  • Anastasia Laguerra et Daniel Abdou
  • Publié le
Depuis quelques temps l'Etat a décidé de mettre fin aux cultures sauvages. Une fois par semaine, les agents de l'office national des forêts, ONF, accompagnés des forces de l'ordre se rendent sur les zones où le défrichement est pratiqué. Ils procèdent à la destruction des cultures illégales. Jeudi dernier, c'est la forêt de Majimbi, dans les hauts de Vahibé et Mamoudzou qu’une opération d’envergure a été menée. Plusieurs hectares de plantation ont été arrachés.
Le défrichement illicite touche pratiquement tout le domaine public de l’Etat, des collectivités locales et parfois même des terrains privés. Il s’agit essentiellement de plantations de fruits et légumes qui sont ensuite vendus aux abords des routes nationales.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play