La MDPH se rapproche de ses bénéficiaires de Petite Terre

handicap dzaoudzi
Signature convention MDPH CD Omar Ali Madi Vélou
Omar Ali, 3e vice-président et conseiller départemental de Dzaoudzi-Labattoir et Moussa Madi Vélou, 7e vice-président du conseil départemental en charge des affaires sociales devant l'ancien dispensaire de Mbouyoujou. ©Mohamed Abdou Kaphet/Mayotte la 1ère
Les personnes en situation de handicap habitant la Petite Terre n'auront bientôt plus à traverser jusqu'à Mamoudzou. La MDPH va ouvrir une permanence à Labattoir.

Faire des démarches administratives relève parfois du parcours du combattant à Mayotte. Et cela est d'autant plus vrai lorsque l'on est en situation de handicap. En Petite Terre, environ 1 600 personnes sont recensées. Jusqu'à présent, pour tout ce qui concerne leurs droits, il fallait qu'elles se rendent à Mamoudzou au siège de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Un trajet pas si simple à effectuer.

Pour les personnes en situation de handicap, c'était compliqué de venir prendre la barge pour venir jusqu'à Mamoudzou. Il était naturel de venir en Petite Terre.

Moussa Madi Vélou, président de la MDPH et 7e vice-président du conseil départemental en charge des affaires sociales

Saïd OMAR OILI réélu prédisent des maires
Saïd Omar Oili, maire de Dzaaoudzi-Labattoir et président de la communauté de communes de Petite Terre, a également signé la convention avec la MDPH. ©Mayotte la 1ère

Grâce à une convention signée ce mercredi avec la communauté de communes de Petite Terre, la MDPH ouvrira une permanence à Labattoir, à l'ancien dispensaire dans le quartier de Mbouyoujou. Celle-ci dans un premier temps se tiendra une fois par semaine. Mais à long terme, elle se transformera en une véritable antenne de la MDPH ouverte du lundi au vendredi.

Mais il faudra un peu attendre avant son ouverture car des travaux doivent être effectué. Les élus du conseil départemental et de la communauté des communes de Petite Terre espèrent que le bâtiment sera opérationnel avant la fin de l'année 2023.
La MDPH compte jouer un rôle de proximité en ouvrant d'autres permanences délocalisées dans l'île dans les années à venir.