mayotte
info locale

Echos de campagne J - 12 : vue de Mayotte

france
Echos de campagne J-12
François Fillon n’en a pas fini avec les affaires, le journal Médiapart dit que le candidat des Républicains aurait fait rémunérer sa femme par l'Assemblée dès 1982
Selon une nouvelle révélation de Mediapart, Penelope Fillon n'a pas été rémunérée dès 1986 comme l'a affirmé son mari, mais quatre années auparavant, comme chargée de mission à l'Assemblée nationale.
« Penelope Fillon a en fait bénéficié d'argent public dès le premier mandat parlementaire de son mari, grâce à des contrats d'études ou de missions commandées par celui-ci", écrit Médiapart, le journal affirme que les hommes de l’Office anti-corruption, se penchent actuellement sur les premiers contrats de Penelope Fillon.
Pour le moment, il n’y a pas eu de réaction à ces affirmations. De son côté François Fillon a déclaré dimanche qu’il ne parlerait plus des affaires.
 
Marine le Pen a rallumé une polémique sur un passage sombre de l’histoire de France : la candidate du Front National a affirmé que la France n’était pas responsable de la rafle du Vel d’Hiv.

Pour mémoire, la rafle du Vel d’Hiv c’est l’arrestation massive de juifs par la police française en juillet 1942 dans Paris occupé par les allemands. 13 000 personnes, des familles entières parquées dans le vélodrome d’hiver et qui seront ensuite déportés vers les camps de la mort. En 1995, Jacques Chirac avait reconnu la responsabilité de la France dans ce crime.
La petite phrase de Marine le Pen, revenant sur cette reconnaissance provoque une vague d’indignation.
Si on doutait que Marine Le Pen est d’extrême droite, on ne peut plus en douter, a ainsi lancé Benoît Hamon
Pour Jean-Luc Mélenchon « Marine le Pen a fait toute son éducation politique dans l’ombre de son père, qui était le principal émetteur du discours antisémite dans ce pays ».
« D’aucuns avaient oublié que Marine Le Pen est la fille de Jean-Marie Le Pen. Ils n’ont pas changé. Il ne faut pas minimiser ce qu’est le Front national aujourd’hui dans notre pays, a réagi de son côté Emmanuel Macron

Une députée proche de François Fillon estime que le discours de Jacques Chirac a tranché et qu’il ne faut pas revenir sur ce genre de polémique.
Pour Jean Lassale « le propos de Marine le Pen est indigne », « ça me fait vomir » dit-il.
Beaucoup de réactions, et les analystes se demandent ce qui a pu pousser Marine le Pen à s’engager sur ce terrain, au risque de ruiner les efforts de dédiabolisation qu’elle a entamés depuis l’éviction de son père Jean-Marie le Pen, exclu du Front National.

Maintenant que Jean-Luc Mélenchon connait une vraie ascension dans les intentions de vote, il va devenir de plus en plus la cible des autres candidats ; et cela commence déjà

Emmanuel Macron s'en prend au  «grand discours sur la paix» prononcé dimanche à Marseille par Jean-Luc Mélenchon. «Ce qu'il propose, ce n'est pas la paix. Il propose de nous désarmer et de penser que tout va bien se passer. Au mieux c'est de l'angélisme, au pire c'est de l'irresponsabilité » dit Emmanuel Macron »
Pour Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, et soutien de François Fillon, « Mélenchon c’est de l’utopie » il estime qu'on «oublie trop que Jean-Luc Mélenchon est un extrémiste» qui adoucit son discours en profitant de «la faiblesse du candidat socialiste». Il estime enfin qu'il «reste un homme d'extrême gauche avec des raisonnements primaires: anti-impérialiste, anticapitaliste, antiaméricain».

Malgré son décrochage dans les sondages, le candidat socialiste Benoit Hamon s’est prêté au jeu du « que ferais-je pendant mes six premiers mois à l’Elysée ? »

C’était lors d’une conférence de presse hier. Benoit Hamon a précisé qu’il revalorisera immédiatement le RSA à 600€ ; et qu’il nommera un Haut Commissaire au revenu universel d’existence qui assurera le pilotage de cette mesure promise pour début 2018.
Des états généraux du travail seront convoqués avec les partenaires sociaux pour définir les contours de la nouvelle loi travail qui remplacera la loi El Khomri.
A l’été, il n’y aura pas de vacances parlementaires : les élus de la nouvelle majorité devront examiner un premier projet de loi consacré à la transparence de la vie publique.
Un autre projet de loi devra permettre d’interdire les pesticides dangereux pour la santé et les perturbateurs endocriniens.
 
A l’automne, le collectif budgétaire sera l’occasion d’instaurer une taxe sur les superprofits des banques, et de revaloriser la rémunération des fonctionnaires.
 
Il veillera à une augmentation du SMIC de 5% et de 10% des minimas sociaux
 
Enfin, Le premier déplacement de M. Hamon sera à Athènes, pour réclamer la fin des politiques d’austérité en Europe
 
On est entré depuis hier en campagne officielle. Qu’est ce que cela signifie ? Le principe est de donner aux électeurs toutes les clés pour faire leur choix. Qu’il s’agisse de la radio, la télévision, l’affichage, et même l’envoi de tracts : tout est règlementé.

Radio et télévision doivent respecter une égalité de temps de parole entre les 11 candidats du 1er tour.
Les spots de campagne sont diffusés depuis hier. Sur Mayotte 1ère télévision à 12H45  et à 19H50 après le journal en shimaoré et la météo. Chaque candidat a droit à 43 minutes avant le 1er tour : soit dix spots d’une minute trente et huit de trois minutes trente.
A la radio, à 6H40 , 12H15 et 19H10.
 
Des règles strictes pour les affiches... 

Chaque candidat a le droit à deux affiches, l'une sur ses déclarations, l'autre pour annoncer les réunions électorales. La première doit être la même sur tout le territoire
Fini l'affichage sauvage : les affiches électorales sont apposées sur les panneaux mis en place par les mairies, dans un ordre strict tiré au sort. Ce ne sont plus les militants mais des sociétés d'affichage privée qui s'en chargent. 
En principe il est interdit d’afficher ailleurs, mais cette consigne n’est pas du tout respectée ; si vous traversez Mamoudzou et la zone urbaine Mtsapéré Passamainty , Kaweni, Koungou et n’importe où ailleurs vous verrez des affiches de campagne n’importe où. Ce n’est pas une spécificité mahoraise, en métropole c’est pareil.
 
Publicité