mayotte
info locale

Les entrées de kwassa se poursuivent à Mayotte

immigration
kwassa
©Gendarmerie de Mayotte
Alors que le premier état-major opérationnel de lutte contre l'immigration clandestine de 2020 s’est tenu ce jeudi 9 janvier, Jean-François Colombet, prefet de Mayotte a rappelé les grands axes de l'opération #Shikandra et les efforts à fournir pour cette nouvelle année.
 

Interpellations à terre et en mer, lutte contre le travail illégal, lutte contre les cultures illégales, lutte contre la fraude, démantèlement des filières notamment africaines sont autant de dossiers prioritaires dès le mois de janvier.

a martelé le préfet lors de cette première réunion avec l'état-major opérationnel de lutte contre l'immigration clandestine.
Et cette semaine déjà, deux nouvelles interceptions de kwassa ont eu lieu rapporte la gendarmerie; 
D’abord mardi 7 janvier 2020 vers 09 heures 30 à Kani-Kéli, l’arrivée de kwassa est signalée avec dix personnes à bord. Les occupants débarquent à la pointe de la plage de N’Gouja.
Deux gendarmes se trouvant en situation de repos réussissent à en interpellent cinq, avant l’arrivée des renforts. Deux autres individus sont appréhendés, dont un passeur, ils découvrent aussi deux moteurs de 40 chevaux, démontés et cachés dans la végétation, puis la barque dissimulée dans la mangrove. Dans celle-ci, précise le communiqué de la gendarmerie, ils découvrent, entre autres, 43 ballots de cigarettes, 5 kilos de bangué et divers sacs.
moteur de kwassa
©Gendarmerie de Mayotte
Tous les individus ont été conduits au CRA de Pamandzi après avoir fait l’objet d’une procédure administrative de reconduite à la frontière. Le passeur a été placé en garde à vue. 
Ensuite mercredi 8 janvier vers 23 heures 00 au large de Kani-Keli, les militaires de la brigade nautique de PamandziI, à bord du « MTSONTSO », interpellent une barque dans laquelle ils découvrent 13 personnes, dont un passeur, 8 chèvres, 2 zébus et des cigarettes.
Conduits jusqu’au quai « Ballou » à Dzaoudzi, les personnes ont été prises en charge par les gendarmes Petite Terre avant d’être remises au CRA de Pamandzi, à l’issue de la rédaction de la procédure administrative de reconduite à la frontière, le passeur ayant été lui, placé en garde à vue.
kwassa
©Gendarmerie de Mayotte
La presse malgache fait écho pour sa part ce vendredi d’un kwassa retrouvé aux larges de Majunga alors qu’il était porté disparu depuis le 28 décembre 2019; à son bord il y avait 13 personnes, tous sont sains et saufs bien que déshydratées et fatiguées; elles depuis sont aux mains des autorités malgaches.
Le Mlezi 3 avait quitté Anjouan pour rejoindre selon la presse comorienne l’île de Mohéli.
Publicité