Etape Foulera, un nouveau dispositif d’hébergement et d’insertion en faveur des familles vulnérables.

social
Etape Fulera
©Mayotte la 1ere
Situé à l’entrée de Tsoundzou 2, le village relais sera opérationnel à compter du samedi 25 septembre. Pour l’État qui finance la construction et le fonctionnement de ce village, l’objectif est de développer ce dispositif afin de répondre aux problématiques de mal logement.
Signature etape fulera
©Ibrahim Yahaya

Pour faire face au problème des mauvaises conditions de logement une convention en ce sens a été signée ce jeudi 23 septembre entre le Préfet de Mayotte, l’Établissement public du foncier à Mayotte (EPFAM) propriétaire du site du village-relais, et l’association COALLIA gestionnaire du village-relais.

Le village relais baptisé "étape foulera", c'est une trentaine de maisons tout confort avec cuisine, salle de bain accès à l’eau et l’électricité, qui va accueillir des familles vulnérables.

lit étape fulera
©Ibrahim Yahaya

À terme, l’établissement comptera 240 lits réparties dans 31 maisons, avec des espaces de jardinage pour les hébergés, une laverie collective, une aire de jeu pour les enfants et des espaces de bureau pour l’association.

Le village-relais va jouer un rôle de « sas de transition » pour permettre aux ménages hébergés de pouvoir bénéficier d’un accès à un logement pérenne, à une formation qualifiante ainsi qu’à un emploi.

À moyen terme, ce sont quatre autres villages-relais qui seront construits sur Hamouro, Kawéni, Majikavo et Petite-Terre pour permettre l’hébergement ou le relogement des ménages concernés notamment par les opérations de RHI prévues sur ces villages.