mayotte
info locale

Formation: L’île Maurice, terre d’accueil de jeunes Mahorais en mobilité

entreprises
etudiants
Poursuivre des études supérieures, de nombreux mahorais le font chaque année. Les destinations les plus plébiscitées restent la métropole et la Réunion. Toutefois, d’autres voies s’ouvrent aux Mahorais, à l’instar de l’île Maurice.
Déjà trois promotions de jeunes Mahorais sont sorties diplômés d’une licence 3 Tourisme et Culture de la MCCI Business School, soit l’Ecole de commerce de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice. La formation diplômante, est délivrée par l’ESTHUA, Études Supérieures de Tourisme et d’Hôtellerie de l’Université d’Angers. Reconnue par l’Etat et co-financée par le conseil départemental sous formes de bourse d’études, cette alternative offerte aux Mahorais s’inscrit dans un partenariat entre les deux Chambres de commerce et d’industrie de Mayotte et de Maurice. C’est aussi une manière d’accentuer la formation et la mobilité des jeunes dans la région océan indien.
CCI MAYOTTE
©cci.mayotte.fr
 

Ces atouts indéniables font du tourisme un des secteurs potentiels et prioritaires en matière de développement économique

Le tourisme, secteur en voie de développement nécessite pour son essor, au-delà des structures hôtelières, de professionnels reconnus d’où ces formations proposées aux jeunes. Dotée d’atouts naturels et culturels, un lagon fermé, une biodiversité marine et terrestre exceptionnelle, ces atouts indéniables font du tourisme un des secteurs potentiels et prioritaires en matière de développement économique. Une priorité pour le département qui désormais mise sur les formations de qualité et de haut niveau pour ceux et celles amenés à travailler et à vendre le tourisme made In Mayotte.

Nous souhaitons à travers l’appui de ce type de dispositif, favoriser non seulement l’ouverture régionale de nos jeunes mais aussi favoriser leur insertion professionnelle,

souligne Mariame Saïd, vice-présidente en charge de la formation professionnelle au Conseil départemental. Aussi,  pour cette nouvelle promotion, ce sont cinq jeunes qui ont été retenus et qui se sont envolés ce mercredi pour suivre la formation. Ils vont bénéficier de l’expertise d’une île dont la destination est l’une des meilleures dans le monde en termes de prestation, de services et de produits touristiques.
 

Si les résultats restent aussi promoteurs, nous ambitionnons de pérenniser notre partenariat.

Les jeunes se voient offrir une ouverture régionale qui va les aider dans leur insertion professionnelle.

En effet les premiers jeunes ayant suivi cette action sont soit en poursuite d’études en Master, soit salariés de grosses entreprises à l’international, ou bien chefs d’entreprise. Si les résultats restent aussi promoteurs, nous ambitionnons de pérenniser notre partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte qui pilote cette action

poursuit Mariame Saïd. Et parce que la jeunesse mahoraise est talentueuse

il faut lui ouvrir toutes les voies de la réussite. Une immersion totale dans un pays étranger pour une poursuite d’études est une expérience unique qui forge le caractère du jeune et le construit par la découverte d’autres cultures et d’autres manières de fonctionner  

selon Mohamed Ali Hamid, président de la CCI de Mayotte.
Le Président de la CCIM : Mohamed Ali Hamid
Le Président de la CCIM : Mohamed Ali Hamid
Dès 2020, les partenaires de ce programme, le Conseil départemental, et les deux chambres de commerce de Maurice et de Mayotte envisagent d’augmenter le nombre de jeunes qui suivent cette voie, il passerait ainsi de cinq à une trentaine de jeunes dans différents cursus.

 
Publicité