Former les formateurs pour mieux accompagner les jeunes à Mayotte

entreprises
Séance de formation pour les formateurs jeunesse du CRIJ de Mayotte
Séance de formation pour les formateurs jeunesse du CRIJ de Mayotte ©Hachim Said-Hachim - Mayotte la 1ère
Ils sont animateurs en mairies, cité des métiers et centre régional d’information jeunesse. Dans leur milieu professionnel, ils accueillent, informent et orientent le public. Aujourd’hui, ils sont en formation pour relever leur niveau de compétence et répondre aux besoins de la jeunesse dans les communes.

Les animateurs jeunesse de Mayotte en formation cette semaine. l'objectif est 

d'accompagner, d’accueillir, d’informer, tout jeune, tout niveau, qui souhaite travailler sur son projet d’orientation, trouver un emploi, trouver un stage, partir à l’étranger. Ce sont nos missions principales. Nous sommes sur les politiques jeunesses. L’idée est de faire réseau et de permettre à ces professionnels de devenir compétents sur ces questions,

explique Fatima Ndiaye responsable formation en île de France.

Dans cette formation, ils apprennent à collecter et à restituer la bonne information quel que soit la thématique. Et pour Nathan Henri, stagiaire: la formation va lui permettre 

de solidifier les compétences que j’ai pu avoir en tant que service civique, et de pouvoir mieux répondre aux besoins de la jeunesse, mieux savoir comment aborder certaines thématiques avec les jeunes.

Nathan Henri, stagiaire.

 

Des formateurs du CRIJ de Mayotte en formation avec une spécialiste venue tout droit de Paris
Des formateurs du CRIJ de Mayotte en formation avec une spécialiste venue tout droit de Paris ©Hachim Said-Hachim - Mayotte la 1ère

Après leur formation, ils deviendront professionnels référents et accompagneront les jeunes durant leur parcours d’insertion.  

Un jeune qui se présente chez nous pour se renseigner sur des formations on va déjà chercher si la formation se fait à Mayotte. ce sera ensuite au jeune de contacter le centre de formation pour avoir plus de renseignement sur le processus qui va lui permettre d’intégrer le plus rapidement possible la formation choisie.

Soifia Attoumani, stagiaire au CRIJ.

Ces professionnels ont une connaissance de leur environnement locale. Ils ont toutefois besoin d’un cadrage pour élever leur niveau de compétences à hauteur du national.

Il y a un référentiel métier, il y a un label à respecter avec un cahier des charges. L’idée c’est vraiment de leur donner des outils, de leur permettre de bénéficier de ces outils de réseaux, pour pouvoir travailler en réseau avec le CRIJ de Mayotte,

explique Fatima Ndiaye responsable formation en île de France.

90 % des personnes formées au métier d’informateur jeunesse sont issues des communes. Prochainement, les jeunes de Mayotte seront accueillis, informés et orientés au même titre que ceux des 1300 structures CRIJ du réseau national.