mayotte
info locale

[Le Grand Format] Le choungou

justice
choungou
Le choungou cette cérémonie traditionnelle  est célébrée encore de nos jours. Mais qu’est ce que le choungou ? Comment est-il pratiqué ? A-t-il encore des beaux jours devant lui ? 

Jour de fête à Labattoir, le chengué raisonne à l’honneur de Mariama ADA  pour son choungou.


Le choungou est un emprunt pas comme les autres, il est contracté sous forme de denrée alimentaire dans une association appelée, chikao.
Si une personne n’a pas les moyens de rembourser, la famille est dans l’obligation de payer.
C’est le cas de Mariame ADA qui rembourse la dette de sa défunte mère.
choungou

Le choungou est très codifié et obéit à une règle bien particulière, Moinecha TOIBIBOU  vice-présidente du chikao dont faisait partie, la mère de Mariama ADA supervise les opérations.
Elle explique qu’il y a des quotas à respecter. Les kilos de sacs de riz, de viande et de bananes doivent être équitables. La viande doit impérativement provenir de 3 zébus ensuite prendre 167 kilos afin de les partager équitablement entre les membres de la famille.
En plus de cela, il faut préparer 16 marmites de viande et de riz et 2 marmites de m’tsolola (une soupe de bananes).
choungou

Toutes ces conditions dissuadent beaucoup de jeunes de perpétuer la tradition du choungou.
Une tradition jugée trop onéreuse.
Moinecha TOIBIBOU explique : 

il y a une grande différence entre le choungou d’aujourd’hui et celui d’avant qui était plus simple. Aujourd’hui, tout est devenu plus compliqué et plus cher.

Malgré cela, elle souhaiterait que la jeune génération continue à célébrer le choungou.
Le choungou cette cérémonie traditionnelle est célébrée encore de nos jours . Mais qu’est que le choungou ? Comment est-il pratiqué ? A-t-il encore des beaux jours devant lui ?
 

 

Publicité