Ibrahim Mhadjou, 41 ans est mort à la maison d’arrêt de Moroni le 24 novembre

décès
prisonniers de Moroni Comore
Dortoir de la prison de Moroni ©Faïza Soulé Youssouf
Condamné pour agression sexuelle, la mort d'Ibrahim Mhadjou survient moins de deux semaines après une grosse opération d’évasion.
Reconnu coupable d'agression sexuelle, le détenu est décédé moins de deux semaines après une importante évasion. Le procureur de la république qui a tenu une conférence de presse à ce sujet a avancé que la mort du détenu serait « visiblement naturelle ».

Néanmoins, certaines sources ont également souligné qu'Ibrahim Mhadjou était probablement mort des suites de ses blessures et qu’il aurait fait partie des prisonniers qui auraient tenté de fuir, le 15 novembre,  avant d’être capturés peu après, puis réprimés par les forces de l’ordre. Un jeune détenu de 20 ans Fakri Mohamed a lui aussi été physiquement agressé ce même dimanche. Son avocat a déposé une plainte contre X
Prison de Moroni
©Ibrahim Youssouf
Les 41 personnes qui ont réussi leur évasion n’ont toujours pas été retrouvées. Inssa Mohamed dit Bobocha est toujours en cavale. Il est accusé d’avoir financé une opération terroriste.