publicité

L’intersyndicale à la rencontre de la population de vendredi à dimanche

L’intersyndicale à l’origine de la grève pour l’égalité réelle a terminé sa tournée de sensibilisation et d’explication au rond-point de Ngwézy à Mgnamabani, dans la commune de Bandrélé.

© ALI Cham
© ALI Cham
  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
La semaine dernière, surtout dès jeudi au troisième jour de la manifestation, peu de personnes avaient répondu à l’appel à la grève. Parmi les explications avancées, le fait que beaucoup de militants ne connaissaient pas les revendications. C’est pour cela que ’l’intersyndicale a lancé une campagne de sensibilisation et d’explication durant le long weekend de l’armistice.
Vendredi, les leaders étaient au nord de Mayotte, samedi au centre du département et ce dimanche, au sud avec une halte au rond-point de Mgambani.

Les responsables des différents syndicats se sont succédés pour expliquer, un par un les points des revendications de cette grève.
Il n’y avait pas foule, mais assez de personnes pour faire dire à un des leaders que le message est passé. Lundi, la mobilisation reprend  à Mamoudzou avec l’espoir de voir plus de travailleurs sur la Place de La République. « Il faut que Paris voit que les travailleurs de Mayotte sont debout pour exiger une égalité réelle avec leurs collègues de métropole et ceux des autres départements d’outremer. ».

Le trac du 12 novembre dernier était clair: 

"Apres plusieurs jours de mobilisation, et aucun élément nouveau à ce jour , l’intersyndicale appelle à l’ensemble de la population de Mayotte a manifesté massivement lundi 14 novembre prochain dans les rue de mamoudzou.
Pour la rencontre qui aura lieu le 05 décembre 2016 qui a pour objet de faire un point sur les mesures attractivité relevant du MFP ainsi que sur les décrets reprise d’ancienneté et de faire un retour sur l’analyse des situations individuelles réalisées par le Préfet de Mayotte. Encore faudrait-il qu'il y ait matière à faire un point. Pour le moment, nous ne disposons d'aucune mesure annoncée. L’intersyndicale exige l’ouverture immédiate des négociations, à Mayotte, sur la base des revendications qui figurent dans le préavis du 28 octobre 2016."

                  

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play