Jack Passe, fondateur de la course de pneus et du festival de l'image sous-marine, s'en est allé

course de pneus
Jack Passe course
Jack Passe et ses chemises à fleurs ne déambuleront plus dans les rues de Mayotte. ©Mayotte la 1ère
Ils sont nombreux les Mahorais à l'avoir eu comme professeur de sport. Et à l'annonce du décès de Jack Passe, beaucoup rendent un hommage appuyé au créateur de la course de pneus, la "formule 1 mahoraise" et du festival de l'umage sous-marine. Deux manifestations qui valorisent Mayotte.
Marahaba fundi ! Les anciens élèves de Jack Passe, pleurent leur ancien professeur de sport, décédé ce matin à Marseille des suites d'une longue maladie. Jack Passe est arrivé à Mayotte au début des années 80.
Jack Passe Course de pneus
Jack Passe n'a jamais cessé de donner une image positive de Mayotte. ©France Télévisions
Cet amoureux du continent africain se sent tout de suite chez lui ici. Il tombe amoureux de notre île, de son lagon mais aussi d’une Mahoraise qu'il épousera. Il ne quittera plus l’île et sera l’une des personnalités qui fera connaître Mayotte et la valorisera.
En 1983, en voyant des enfants courir en poussant des pneus aved des bouts de bois, il crée la course de pneus 37 ans après, il s'agit de l'un des événements les plus populaires de Mayotte, un événement qui rassemnble les petits et les plus grands dans une ambiance conviviale et festive.
Passionné de chasse sous-marine, il essaie de transmettre son amour de la mer aux jeunes générations, avec le festival de l’image sous-marine.
©mayotte

Ces derniers mois, Jack Passe ne faisait plus d’apparition publique et se consacrait à la lutte contre la maladie.
Son souhait est de reposer auprès de ses proches ici à Mayotte, notamment son fils unique Jonathan, mort dans un accident de scooter il y a 15 ans. Mais avec la covid-19, les démarches pour le rapatriement des corps depuis l’Hexagone sont plus compliquées.
Ses chemises à fleurs, son teint hâlé et ses bermudas nous manqueront beaucoup.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live