Jacques Martial Henry : « Toute la population mahoraise est écartée de la distribution des bons alimentaires »

zakweli
Jacques Martial
©Mayotte la 1ere

Le conseiller municipal de Mamoudzou, Jacques Martial Henry, était l’invité de Zakweli ce mercredi.

Il fustige la gestion des bons alimentaires : « Cette convention a été rédigée unilatéralement par la préfecture. Elle écarte les personnes de nationalité française et les étrangers en situation régulière parce qu’ils touchent des aides sociales, RSA, chômage, retraites etc… Or on sait qu’elles ne suffisent pas. Ce n’est pas parce qu’on touche des aides que l’on n’a pas de problèmes ! ». Jacques Martial Henry encourage les maires à ne pas signer cette convention : « Je sais que le maire de Mamoudzou ne la signera pas » affirme-t-il.

L’élu est revenu sur la situation sanitaire : « ce virus n’épargne personne, et je salue le courage du maire de Mamoudzou qui a averti tout le monde qu’il a été touché ». Il déplore que de nombreux mahorais disent encore que  le virus n’existe pas ou s’en remettent à Dieu : « C’est grave ! Le danger est réel, il y a trois morts par jour ». Il déplore enfin le sous équipement sanitaire, soulignant que « l’immigration sanitaire anéantit tous nos efforts, nous pouvons construire des hôpitaux mais cela ne suffira jamais ».