publicité

Une jeune touriste mahoraise de retour de Tanzanie meurt du paludisme

Un paludisme dans sa forme neurologique peut être mortel s'il n'est pas pris en charge à temps. L'adolescente n'a pas survécu, ses deux soeurs sont hospitalisées.

© Learn More
© Learn More
  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
La jeune victime,  Fainat-Sama Moumini,   était une adolescente de 19 ans. Elle venait d'avoir son bac. Elle était partie avec ses parents ses soeurs et frères visiter la Tanzanie et Zanzibar. Les trois soeurs ont commencé à être malade sur place.

Le paludisme a été diagnostiqué, mais la prise en, charge  semble avoir été défaillante. D'après une source médicale, on ne leur aurait prescrit que du paracétamol pour combattre la fièvre. De retour à Mayotte, la jeune fille est décédée à l'hôpital ce mercredi matin, ses deux soeurs sont hospitalisées mais leurs jours ne sont plus en danger.

Elles semblent avoir contracté une forme grave de paludisme neurologique. Elle s'avère mortelle en cas de prise en charge tardive.

Il est fortement conseillé de se prémunir des piqûres de moustiques dans les pays impaludés, et éventuellement se faire prescrire un traitement préventif.

Le paludisme existe aussi localement à Mayotte. Depuis le début de l'année 70 cas ont été diagnostiqués dans l'île. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play