Jumeaux part à Bordeaux en leader de R1

football
61aba339c3714_whatsapp-image-2021-12-04-at-20-04-08.jpeg
Jumeaux de M'zouazia ©Aurélien Février
Les violets se sont imposés deux à zéro samedi dans leur dernier match officiel avant d'affronter les Girondins de Bordeaux le 19 décembre prochain.

Trois matchs, trois victoires et neuf points pris. C'est le bilan de Jumeaux dans cette fenêtre de trois rencontres de championnat en une semaine entre les deux séjours en métropole. Les violets ont fait le plein de points leur permettant de prendre seuls les commandes de la R1. Ils comptent, désormais, trois points d'avance et un match de retard sur leur dauphin et champion en titre, le FC M'tsapéré.

Après avoir battu Rosador puis l'AS Sada, les hommes de Djamal ont disposé de Koungou 2/0, ce samedi, dans un match où la solution est venue dans les dernières minutes par l'intermédiaire Cheik puis d'Adifane, sur pénalty.

c'était compliqué, mais l'important c'est les trois points. Les individualités ont fait la différence aujourd'hui. On peut être fier de nous. On manque d'entrainement après on a les gars pour.

Ymad, défenseur de Jumeaux

Car Jumeaux a, longtemps, buté sur Koungou, qui de son côté a eu les occasions en première période pour ouvrir le score par l'intermédiaire de Kamel et de Mané. Belhadje avait demandé à la pause à ses hommes d'être patients, ils l'ont été, en marquant en fin de match par Cheik (80e) servi sur une magnifique passe lobée de Magnélé, qui faisait son retour à la compétition après sa blessure début novembre face à Combani. Adifane, lui, obtiendra un pénalty, à la fin du temps réglementaire, qu'il convertira en prenant à contre pied Gilbert, le gardien de Koungou (89e).

On prend de plus en plus d'expérience sur le jeu, même sans entrainements. L'important c'est de partir en métropole sans blessés et de récupérer Messi. En fin de match, je décide de passer d'un 4-3-3 à un 3-5-2 et c'est payant puisqu'on ouvre le score juste après.

Djamal, entraineur de Jumeaux

On s'est bien battu. Je pensais qu'on allait revenir avec au moins un point. Mais comme d'habitude, on leur fait un cadeau et on leur offre les trois points. C'est frustrant. On va continuer à se battre pour le maintien.

Nico, capitaine de l'USCJ Koungou

Le seul absent pour le moment, à Jumeaux, c'est Antoissi. Le meilleur buteur à Mayotte cette saison soigne un bobo à la cuisse et sera du voyage ce dimanche pour la métropole et le 32e de finale de coupe de France, le 19 décembre, contre Bordeaux.

À noter, que Koungou avait tenu à féliciter, à l'entrée des joueurs sur la pelouse, son adversaire du jour, suite à sa performance en Bretagne, lors des 7e et 8e tour de coupe de France.

Avant match et haie d'honneur ©Aurélien Février