Kamal Attoumane : « Les bus ont du mal à faire demi-tour devant la route coupée »

zakweli
Bus matis
Des bus transportant les passagers mahorais à Kawéni, ce n'est pas pour tout de suite.
Kamal Attoumane, chauffeur de bus scolaire et adhérent de la CFDT, était l’invité de Zakweli ce lundi

Depuis ce matin un nouveau dispositif est en place pour permettre l’acheminement des élèves vers leurs établissements malgré la coupure de la RD1 à Tsingoni.

Les enfants descendent d’un premier bus pour faire le chemin à pied vers un autre qui prend le relai. « C’est du bricolage » dit Kamal Attoumane, « les bus de 13 mètres ont du mal à faire demi-tour sur ce tronçon ». Selon lui, « il risque d’y avoir des retards à l’école ».

« Depuis ce matin nous avons encore plus d’embouteillages » affirme le chauffeur qui déplore toujours que la sécurité ne soit pas suffisamment assurée, « il faudrait augmenter les effectifs de gendarmes et surtout que le tribunal fasse son travail pour sanctionner les malfaiteurs ».

Il demande aussi de l’éclairage public aux arrêts de bus.