Farouk Kourati : « A Koungou, les jeunes ont envie d’agir »

zakweli koungou
Farouk
©Mayotte la 1ere
Farouk Kourati, 16 ans, est l’un des fondateurs de l‘association « l’Espoir c’est Nous » créée à Koungou, la première de Mayotte à être fédérée parmi les « Junior Associations ».
« Nous sommes attentifs à tous les sujets sensibles » affirme Farouk. L’objectif de l’association est de créer des activités pour occuper les jeunes de la commune de Koungou et surtout endiguer la violence.

A Koungou, il y a des talents, pas seulement de la délinquance !

assène Farouk.

L’association veut intervenir dans les domaines du sport, la scolarité, la culture : « Il faut des actions pour que les jeunes des différents villages se rencontrent, se connaissent.

« Actuellement, les jeunes des villages se referment sur eux et ne savent répondre à la violence que par la violence »

déplore-t-il

Pour lui-même, Farouk ne cache pas ses ambitions. Il se verrait bien dans la politique, « cela m’intéresse » dit-il. Elève de Terminale au Lycée des Lumières, il envisage une classe préparatoire et « pourquoi pas Siences Po. Je veux aller loin » conclut-il… Avouant un peu plus tard que ses parents sont illettrés. « Ce sont mes professeurs qui m’ont formé ».
Farouk Kourati : « A Koungou, les jeunes ont envie d’agir »
Les Outre-mer en continu
Accéder au live