L'actualité régionale 14 Juin

océan indien
Pèlerinage
©Outre-mer la 1ere

PELERINAGE

Une grosse déception pour les fidèles musulmans dans l’Océan Indien et dans le monde entier : ils seront encore une fois privés de pèlerinage à la Mecque

La nouvelle a été annoncée samedi par les autorités saoudiennes. Le pèlerinage, le « hadj » du mois de juillet, est limité à 60 000 personnes vaccinées, de 18 à 65 ans, et surtout résidentes en Arabie Saoudite. Aucun fidèle venant de l'étranger, même vacciné, ne sera admis. Pour la deuxième année consécutive la Mecque ferme ses portes, alors qu’habituellement on y accueille plus de 2 millions de personnes. Beaucoup de fidèles des îles de l’Océan Indien avaient été convaincus de se faire vacciner précisément dans la perspective du pèlerinage.

 

 

MAURICE

Le gouvernement Mauricien va consacrer un budget d’un million d’euros pour un voyage du premier ministre aux îles Chagos

Après avoir gagné devant la justice internationale à propos de sa souveraineté sur l’archipel des Chagos, l’Etat Mauricien veut marquer le coup avec une campagne médiatique mondiale. Le moment le plus fort sera quand le premier ministre ira y planter le drapeau mauricien. Dans sa présentation du budget 2020-2021 le ministre des finances a déclaré que c’était un « devoir sacré » et une manière de rendre hommage à Sir Anerood Jugnauth, l’ancien premier ministre. C’est donc à son fils, le premier ministre Pravind Jugnauth que revient la mission de marquer le coup. A quelle date, et surtout quelle forme pourrait prendre cet événement ? On n’en sait rien pour le moment. Jusqu’à présent des voyages en bateau encadrés par la Grande-Bretagne avaient été organisés pour des exilés. Là ce n’est plus du tout du même ordre, c’est une véritable offensive diplomatique que veut mener Maurice. Cela alors que la Grande Bretagne fait la sourde oreille, ignorant l’avis de la Cour Internationale de Justice de la Haye, et que les Etats-Unis n’ont pas l’intention de déménager leur base militaire sur l’atoll de Diego Garcia.

 

ILES EPARSES

La réserve naturelle des Glorieuses est contestée par Madagascar

C’est officiel depuis la semaine dernière : les Glorieuses, ce groupe d’atolls inhabités à quelques encablures de Mayotte, sont officiellement une réserve naturelle comme l’avait promis le président Macron lors de son passage en octobre 2019. Le décret est paru au journal officiel et c’est un coup dur pour les autorités malgaches. La souveraineté française s’est par ailleurs affirmée ces dernières semaines par un exercice militaire des forces armées de la zone sud de l’Océan Indien. Cela alors que des négociations sont théoriquement toujours en cours entre Antananarivo et Paris. Madagascar réclame ces îles depuis 1973.

 

 

TANZANIE

La présidente de la république de Tanzanie a inauguré un institut de cardiologie à Dar es Salaam. Le pays veut s’afficher comme une destination de santé pour les pays de la région

La Tanzanie accueille déjà de nombreux comoriens qui souhaitent se faire soigner dans de meilleures conditions que dans leur pays. Le nouvel institut de cardiologie, baptisé du nom de l’ancien président Jakaya Kikwete, dispose des équipements dernier cri pour réaliser les interventions sur les artères coronaires. L’ambition est d’en faire une destination de « tourisme médical », comme l’a affirmé la cheffe d’Etat en coupant le ruban dimanche.