L'actualité régionale 17 Juin

océan indien iles eparses
Moroni, capitale des Comores
©HabarizaComores.com

COMORES

Le président Azali a remis la question de Mayotte sur le tapis à l’occasion d’une rencontre avec une délégation chinoise

Il s’agit d’un groupe de médecins chinois qui a travaillé sur l’épidémie de Covid aux Comores depuis le mois de mars dernier. La mission est terminée, les soignants chinois vont quitter le pays. Ils ont été reçus au palais présidentiel. Le président les a chaleureusement remerciés. Il a évoqué « son frère » le président Xi Jingping et en a profité pour rappeler que la Chine les Comores se soutiennent mutuellement au sein des instances internationales pour retrouver leur intégrité territoriale : Taiwan pour la Chine et Mayotte pour les Comores. Cette revendication de la souveraineté des Comores sur Mayotte ressurgit de temps à autre au gré de rencontres diplomatiques et particulièrement chaque année à l’assemblée générale des Nations-Unies.

 

 

MADAGASCAR

Le célèbre chanteur malgache Rossy est fermement décidé à mobiliser les foules à propos de la souveraineté sur les îles éparses

Rossy est un chanteur engagé, il est aussi devenu député depuis 2014. Même s’il a endossé le costume du parlementaire, Rossy n’a pas pour autant coupé ses locks de rasta. Le décret qui a fait récemment des Glorieuses une réserve naturelle française le fait bouillir ; le chanteur dit s’opposer « catégoriquement à la déclaration du président français ». Il appelle à un « rassemblement populaire exemplaire afin de contester cette décision, et pour réclamer la restitution des îles éparses ». Rossy est un soutien du président Andry Rajoelina. Une vieille amitié les lie, du temps où le jeune Andry Rajoelina travaillait dans l’évènementiel et organisait des spectacles. Le chanteur prend des positions ouvertement patriotiques sur ce dossier alors qu’une commission franco-malgache, plus ou moins en sommeil, est censée négocier sur cette question des îles éparses.

 

 

RODRIGUES - MAURICE

32 policiers des Forces Mobiles se rappellent au bon souvenir de leur hiérarchie qui semble les avoir oubliés sur l'île Rodrigues

C’est la « Special Mobile Force », l’équivalent des gendarmes mobiles. Un groupe d’une trentaine d’hommes avait été envoyé à l’île Rodrigues, à 600 km de Maurice,  au mois de février pour une longue mission de 40 jours. Eh bien cette mission s’avère encore  plus longue que prévu puisque cela fait 5 mois qu’ils y sont. Entre-temps il y a eu le confinement et l’interruption des liaisons aériennes entre Rodrigues et Maurice. Cet isolement a permis à Rodrigues de rester totalement à l’abri de l’épidémie. Mais ces hommes de troupes voudraient quand même rentrer chez eux voir leurs familles. Certains devaient se marier et ont dû repousser la cérémonie. Pour le moment, il n’y a pas de retour prévu.  

 

 

LA REUNION

Un gourou chef de secte a été arrêté. La justice a saisi un million d’euros qu’il avait collectés auprès de ses fidèles

Il a 67 ans, des cheveux très longs, et un pouvoir de persuasion qui impressionne les enquêteurs. Le gourou de la secte appelée « Fukadmi » ramassait beaucoup d’argent auprès de ses fidèles. On a saisi 400 000 euros sur son compte en banque et 600 000 euros en liquide chez lui. Les fidèles étaient embobinés au point de lui confier toutes leurs économies. Il est accusé aussi de vol d’enfants. Il aurait persuadé des femmes d’accoucher sous X pour s’emparer de leurs bébés en déclarant sa paternité. Le tout dans une ambiance de rituels folkloriques. La Réunion s’est souvent montrée un territoire très perméable aux sectes et aux gourous de toutes sortes.