L'actualité régionale 1er Octobre

océan indien
Mayotte/Comores
COMORES

Un concours de chanson qui tourne à la bousculade et même à des arrestations. Cela se passe aux Comores. Une sorte de version locale de « The Voice » a tourné vinaigre


Le concours s’appelle Nyora. Nyora cela signifie l’étoile, la star. L’émission était organisée par l’opérateur de téléphonie Comores Télécoms. Une réalisation soignée, un peu inspirée de « The Voice », avec des coachs et des interviews en aparté.  Elle était suivie passionnément sur la chaine nationale et sur les réseaux sociaux. Tellement passionnément que la finale mardi soir a donné lieu à des contestations entre les choix du jury, des téléspectateurs et internautes. Ces derniers semblaient majoritairement apporter leur soutien à Samira, jeune chanteuse à la voix d’or. Or c’est un dénommé Fahid le Blédard qui l’a emporté ; lui aussi talentueux. Le verdict a été très mal accueilli, et les soutiens de Samira n’en sont pas restés là. Au lendemain de cette finale, hier, Ils sont venus de son village de Bangoi vers la capitale Moroni, pour crier leur colère devant le siège de Comores Télécoms. Les gendarmes sont arrivés, il y a eu des arrestations. Sur les sites comoriens on dit que les habitants du village de la chanteuse ont décidé de se désabonner de l’opérateur national. Comme quoi il n’y a pas que les élections aux Comores qui sont contestées.  




MADAGASCAR

La sécheresse, tous les pays de la région de l’Océan Indien en souffrent à des degrés divers. Dans le sud de Madagascar, elle est dramatique. L’absence totale de pluie a ravivé la famine


La famine dans le sud malgache est devenue chronique depuis longtemps. Le programme alimentaire mondial de l’ONU y maintient une activité permanente depuis des décennies. Cette année c’est pire. Dans la commune d’Ifotaka, dans la région de Fort Dauphin, on déplore la mort de huit enfants ces derniers jours. Même les zébus et les chèvres ont péri disent les témoins. Il n’y a plus une mare, plus un brin d’herbe. Il y a certes quelques denrées importées sur les marchés dans les villages alentours, mais les gens sont trop pauvres pour les acheter. 400 ménages sinistrés vont recevoir des aides de l’Etat. Un camion chargé de vivres, du riz, de l’huile, du sucre et des sardines, va quitter Antananarivo avec juste de quoi ne pas mourir de faim dans les jours qui viennent.




MAURICE

L’île Maurice est touchée par un scandale alimentaire. Les employés d’une usine ont été pris en flagrant délit en train d’emballer de la viande périmée


C’est le spectacle peu ragoutant sur lequel sont tombés des inspecteurs de la police et du ministère de la santé. Cela s’est passé dans un entrepôt frigorifique de la banlieue de Port Louis. Du foie, de la viande, de la volaille dont les dates ont été dépassées. Pas de problème, on reconditionne, on remballe et on remet en vente ni vu, ni connu. Les services de santé ont saisi plusieurs tonnes de produits avariés, 23 containers. Le directeur de l’entrepôt risque de passer lui aussi du temps au frais, en prison.  Des descentes ont lieu maintenant chez des détaillants pour retirer ces produits de la vente.




LA REUNION

A la Réunion, un pharmacien et ses deux employés sont poursuivis pour une fraude massive aux dépens de la sécurité sociale


Le propriétaire d’une pharmacie de Ste Clotilde, son épouse – elle-même employée - et un préparateur ont été mis en examen pour escroquerie, abus de biens sociaux et fraude fiscale en bande organisée. Le pharmacien trafiquait des ordonnances, ce qui lui permettait de booster son chiffre d’affaire. On estime que ces pratiques lui auraient permis d’accumuler 4 millions d’euros sur le dos de l’assurance maladie. Cela lui aurait permis d’acquérir plusieurs résidences et des véhicules haut de gamme. Ce pharmacien avait déjà été épinglé par le conseil de l’ordre il y a deux ans pour ces pratiques, mais il semble avoir persisté. Par les temps qui courent, avec la crise Covid et le déficit abyssal de l’Assurance Maladie, la justice pourrait se montrer très sévère.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live