L'actualité régionale 2 Février

océan indien
covid coronavirus aeroport septaine gestes barrière
©IPR

 

LA REUNION

La Réunion vient de passer la barre des 10 000 cas de Covid recensés depuis le début de l’épidémie. 198 nouveaux cas ont été détectés en trois jours

Le coronavirus se répand moins à la Réunion qu’à Mayotte, en proportion de la population mais il avance tout de même, avec toujours cette crainte du variant sud-africain jusque là identifié sur des personnes  venues  de Mayotte et des Comores. 23 patients sont hospitalisés, trois en réanimation dont 2 cas positifs au variant sud-africain. On ne cesse de répéter qu’il ne faut pas se rassembler : un cluster a été détecté lors d’une veillée mortuaire dans la ville de St Louis, au sud de l’île. 10 personnes ont été testées positives et une centaine de cas contacts. Une opération de dépistage aura lieu aujourd’hui dans une école de la ville de St Louis. L’épidémie a fait 46 morts à la Réunion depuis l’année dernière.

 

 

TANZANIE

Une situation très embarrassante pour les autorités tanzaniennes : le vice-président est hospitalisé, malade du Covid, alors que – officiellement – le Covid n’existe pas en Tanzanie

On n’est plus à une contradiction près entre le président tanzanien John Magufuli, qui déclare que le virus n’est pas entré dans son pays, et qui a interdit la vaccination « poison importé par les blancs », et le vice-président Maalim Seif, lequel dirige l’exécutif de Zanzibar qui dépend de la Tanzanie. Lui a dévoilé sa contamination, sa femme est à l’isolement pendant qu’il est à l’hôpital. Le porte-parole du gouvernement continue de dire que le virus n’est pas là, et que même si il venait, il ne serait pas question de prendre des mesures de confinement. Tout juste son collègue, ministre de la santé, avance timidement que les tanzaniens doivent faire attention à se laver les mains. Le président serre des mains et donne des accolades à longueur de journée, et ne porte évidemment jamais de masque. Pourtant le virus circule, le variant sud-africain notamment, mais personne ne fait de suivi épidémiologique. On compte déjà 10 ministres morts dans les pays de la région.

 

ARCHIPEL DES CHAGOS

Une nouvelle décision de justice ordonne à la Grande-Bretagne de quitter l’archipel des Chagos et de laisser les chagossiens y retourner

On ne compte plus les injonctions des instances internationales lançant des condamnations dans le vide à propos de l’occupation des Chagos par la couronne britannique. La dernière en date émane du tribunal international du droit de la mer qui siège à Hambourg en Allemagne. « Le Royaume-Uni doit respecter la volonté du peuple chagossien de retourner sur sa terre, et reconnaitre la souveraineté de l’île Maurice sur l’archipel ». Ce jugement est en phase avec celui de la Cour Internationale de Justice en 2019. On ne s’attend pas à ce qu’il soit plus respecté que le précédent

 

 

MAURICE

En ces temps de crise Covid, il est difficile de faire des prévisions de voyages. La compagnie belge Air Belgium garde toujours l’espoir de desservir Maurice et la Réunion

On en avait parlé il y a plus d’un an. La compagnie Air Belgium, déjà positionnée sur les Antilles, annonçait un premier vol Bruxelles-Maurice à la mi décembre 2020, avec possibilité de continuation vers la Réunion. On connait la suite : épidémie mondiale et fermeture des frontières. Air Belgium n’a pas lâché l’affaire, elle annonce cette fois un premier vol pour le 30 mars, et a commencé à vendre des billets sur son site internet. Le prix n’est pas particulièrement bas, approchant les 800 euros ; mais il semblerait que les vols soient déjà pleins sur les tarifs les plus intéressants. Maintenant rien n’est acquis ; il faut que les autorités mauriciennes soient d’accord et adoptent une ligne de conduite : réouverture des frontières ou pas, quatorzaine, vaccin obligatoire, rien n’est décidé. Quant aux belges, ils n’ont pour l’instant simplement pas le droit de sortir de chez eux. Le monde de l’aérien ne perd pas espoir. Une low-cost sud-africaine,  fly safair vient d’annoncer la desserte de Maurice… Pour les jours meilleurs