L'actualité régionale 4 Juin

océan indien
Jugnauth
©Défimédias

MAURICE

On a appris hier soir le décès d’Anerood Jugnauth, personnalité politique incontournable de l’île Maurice, il a occupé tous les postes de pouvoir ; il était âgé de 91 ans

Anerood Jugnauth était aux manettes de l’île Maurice depuis le début des années 80. Il a été tour à tour ministre, premier ministre, président de la République (Maurice n’est devenue une république qu’en 1992). Il était un politicien rusé et inusable, capable de toutes les alliances et de toutes les mésalliances. Avant de prendre sa retraite à contrecœur, il y a seulement deux ans, il s’était fabriqué sur mesure un poste de « ministre mentor », sorte de surveillant général du gouvernement pour veiller sur son fils Pravind Jugnauth, actuel premier ministre. Deux jours de deuil national ont été décrétés ce vendredi 4, et demain samedi 5 juin. Les obsèques auront lieu samedi, il y aura une crémation selon la tradition hindoue. Cela se passera au jardin botanique de Pamplemousses. Ce sont des obsèques dans l’intimité en raison de la crise Covid, sans quoi il est sûr que tous les dirigeants de l’Océan Indien seraient venus, Anerood Jugnauth les connaissait tous très bien. Il y aura sans doute beaucoup de Mauriciens sur le parcours du convoi mortuaire demain.

 

 

MADAGASCAR

Le gouvernement malgache met le paquet sur Nosy-Bé : l’objectif est de vacciner le plus grand nombre possible pour rouvrir l’île au tourisme

L’île de Nosy-Bé, tout au au nord de Madagascar, c’est la destination phare à  avec un aéroport desservi par des lignes directes internationales depuis l’Europe. Les autorités savent que c’est là qu’il faut faire le plus d’efforts dans l’objectif d’une réouverture le plus tôt possible au trafic international. Les doses de vaccins affluent à Nosy-Bé où l’on compte piquer au moins 60% des professionnels. A Nosy-Bé presque tout le monde est professionnel du tourisme qu’il s’agisse des employés d’hôtels, des croupiers des nombreux casinos, des accompagnateurs, chauffeurs de taxis, artisans. Apparemment cela suit bien. Les habitants sont conscients qu’il en va de la santé et de la survie économique. Une question est en discussion: va-t-on réserver l’accès aux seuls touristes vaccinés ? Ce n’est pas encore tranché mais c’est plus que probable.

 

 

MALDIVES

Un véritable drame qui attriste les Maldives : Pour la première fois une enfant est morte du Covid. Une petite fille de 10 ans. Le ministre de la santé reconnait une négligence médicale

En ce moment les Maldives font face à une vague épidémique après avoir tenté de faire croire que la population était la plus vaccinée au monde. Il est extrêmement rare  qu’un enfant soit victime du Covid mais c’est arrivé. Elle s’appelait Mishka Mohamed. Elle était en isolement avec ses parents car la petite famille avait été testée positive. Et puis lundi soir son état s’est aggravé subitement. A 21h00, ses parents ont appelé une ambulance. L’ambulance n’est arrivée à qu’à 23h40. Mishka a perdu connaissance sur le chemin de l’hôpital où elle est morte à 0h10. C’est la plus jeune victime du Covid aux Maldives. Le ministre de la santé a reconnu une faute de ses services. « Des mesures seront prises » a-t-il promis. Le président de la république a appelé la famille.

 

 

LA REUNION

L’épidémie de dengue s’aggrave, surtout dans l’ouest de l’île

Depuis le début de l’année 13 personnes sont mortes de la dengue à la Réunion et on voit de plus en plus de formes graves. Les urgences de l’hôpital de l’Ouest à St Paul sont particulièrement impactées, la fréquentation a augmenté de 50%. L’hôpital ne dispose pas d’un service dédié, les services de médecine sont saturés, car il y a aussi les malades Covid. L’ouest est la région où la dengue circule le plus. 21% des patients hospitalisés présentent une forme sévère, avec parfois des problèmes cardiaques. Plus que jamais, il faut se prémunir des piqûres de moustiques.