L'actualité régionale 9 Décembre

océan indien
Bobocha
Inssa Mohamed - alias "Bobocha" ©Comores Infos

COMORES

L’évadé de la prison de Moroni le plus recherché se cacherait bien à Mayotte. C’est le ministre comorien de la justice qui le dit


Le ministre de la justice Mohamed Houssein s’est confié au journal « Al Watwan » affirmant que, selon lui, le fameux Bobocha est à Mayotte. Bobocha, alias Inssa Mohamed Abdou s’est échappé de la prison de Moroni , comme 40 autres détenus, le 15 novembre profitant de la liesse populaire autour d’un match de foot. 13 détenus avaient été rattrapés, 4 gardiens ont été arrêtés considérés comme complices. On a perdu la trace du fugitif, poursuivi pour une tentative d’attentat contre le président Azali. Bobocha avait diffusé une vidéo au lendemain de son évasion, disant qu’il avait été aidé à fuir en bateau sans dire vers quelle destination. Tout le monde en a déduit que c’est Mayotte. Le ministre de la justice n’a pas dit si un mandat d’arrêt a été émis.





MADAGASCAR

On constate une reprise de l’épidémie de Covid à Diego Suarez

Il y a un gros foyer épidémique – un cluster – à l’université de  Diego. 60 étudiants ont été testés positifs. Ils partagent un dortoir où quasiment tout le monde est contaminé. Selon le président de l’association des étudiants, interrogé par RFI, « les chambres et les salles de classe sont très étroites, le virus se propage vite. Les autorités avaient évoqué la possibilité de suspendre les cours et de confiner l’université, mais finalement rien de tout cela n’a été fait. Les étudiants sont asymptomatiques pour la plupart, ils n’ont pas peur et ne portent même pas de masque. Le problème, c’est quand ils sortent en ville pour propager la maladie auprès des personnes fragiles. Une deuxième vague menace, alors que l’état d’urgence avait été levé depuis mi-octobre.




SEYCHELLES

Les illuminations de Noël ont commencé à Victoria, la petite capitale des Seychelles. Mais la fête est un peu triste en cette année d’épidémie


Des guirlandes et des boules ornent les bâtiments officiels le long de l’avenue de l’indépendance, le musée, la poste centrale, le clocher de l’église. Une scène a été érigée pour que des groupes et des chorales se produisent le week-end mais la mairie de Victoria  ne fait pas beaucoup de publicité, de peur qu’il y ait trop de monde. Les Seychellois font tout pour éviter l’épidémie et ont été très peu touchés. Il n’y a presque pas de touristes pour admirer ces lumières de Noël. Les magasins n’ont pas beaucoup décoré leurs devantures, ils sont en pleine crise et s’attendent à un début d’année 2021 très difficile.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live