L'actualité régionale 9 Septembre

océan indien
Préfecture, façade
©Daniel Fontaine
LA REUNION

Une histoire assez incroyable racontée par le journal « le Quotidien de la Réunion » : un homme a réussi à s’introduire dans la résidence du Préfet... et il a pris ses aises


Cela s’est passé dimanche soir. Les policiers en charge de la surveillance de la résidence du préfet, absent à ce moment-là, ont été alertés par une alarme. Ils se sont précipités à l'intérieur et sont tombés nez à nez avec un homme en peignoir de bain tranquillement installé dans le salon de réception. Après avoir escaladé les grilles Il s’était baigné dans la piscine du préfet. Ensuite il s’était reposé, tout mouillé sur un lit dans la chambre d’amis avant de gagner le salon. Quand les policiers l’ont interpellé, il a crié « je suis le préfet de la Réunion ». Les agents ont compris qu’ils avaient affaire à individu passablement dérangé. Ensuite il s’est montré violent avec les policiers qui ont dû lui passer les menottes. Vu son état, il n’a pas été placé en garde à vue au commissariat, mais dans un établissement psychiatrique. L’individu est déjà connu des services de police pour ses frasques. La police devra aussi revoir le dispositif de surveillance de la résidence préfectorale.



MADAGASCAR

L’île de Nosy-Bé va rouvrir ses frontières au tourisme à partir du 1er octobre, au grand soulagement des hôteliers et des compagnies aériennes


Le succès de Nosy-Bé n’a pas été entamé par l’épidémie. Il y a de la demande, à tel point que des compagnies comme Alitatia ont déjà programmé des vols. Nosy-Bé est une des destinations favorites des italiens. Ethiopian Airlines annonce aussi une reprise de la desserte. Plus près de nous, Air Austral sera la bienvenue, ainsi que sa filiale Ewa au départ de Mayotte. Ewa, clouée au sol depuis six mois attend avec impatience que l’Agence Régionale de Santé donne un avis favorable à cette reprise. Même chose pour Air Austral depuis la Réunion. Cette réouverture sera assortie de conditions : outre le test négatif obligatoire de moins de 72 heures, les touristes n’auront pas le droit d’aller ailleurs. Ils devront rester dans l’île de Nosy-Bé durant tout leur séjour.



SEYCHELLES

Les Seychelles organisent des vols de rapatriement dans les deux sens : pour ramener des Seychellois au pays, et pour permettre à des étrangers de partir


Il y a des Seychellois toujours coincés de part le monde. Il y a aussi des voyageurs coincés aux Seychelles depuis le mois de mars. Apparemment cela ne semble pas leur déplaire tant que ça. On a entendu peu de plaintes de gens prisonniers dans des hôtels de luxe au bord de plages paradisiaques. Il y en a quand même qui doivent rentrer, surtout que cet isolement leur revient cher à la longue. La compagnie Air Seychelles a opéré un vol spécial pour Maurice hier. Un autre est prévu aujourd’hui même à la Réunion. Il s’agit de ramener des ressortissants français et de rapatrier au retour quelques rares seychellois.





OCEAN INDIEN

Où se trouve la frontière entre les îles Maldives et les îles Chagos ? Drôle de question sur laquelle des juristes vont se pencher dans les jours qui viennent

Si vous regardez une carte de l’Océan Indien, vous n’y voyez que du bleu ou presque. Et pourtant il y a quelques terres émergées à peu près à mi-chemin entre la Réunion et le Sri Lanka. Les Chagos, et un peu plus au nord : les Maldives. Le tribunal international du droit de la mer, dont le siège se trouve à Hambourg en Allemagne, va plancher sur la question. Les 21 juges issus de différents pays vont devoir tracer cette frontière dans l’immensité océanique. L’affaire est compliquée car les Maldives réclament un morceau de la zone revendiquée par l’île Maurice. L’île Maurice est propriétaire des Chagos en droit, mais elle n’y exerce pas sa souveraineté puisque la Grande-Bretagne n’a jamais voulu la lui rendre. Laquelle Grande-Bretagne loue ce territoire à l’armée américaine… Et l’Amérique veut un large espace autour de sa base stratégique. Bref c’est un véritable sac de nœuds diplomatique que les juges vont devoir dénouer. Il y en a pour plusieurs mois.





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live