L'actualité régionale du 16 novembre

football
Can 2019 victoire de Madagascar
©Francetvinfo
Madagascar accusée d’avoir tenté de tricher dans les éliminatoires de la coupe du monde de football, l’ouverture des liaisons aériennes avec Rodrigues, la lutte anti-drogue en mer aux Seychelles, et les déboires de miss Afrique du Sud sont au menu de l’actualité régionale

MADAGASCAR - TANZANIE

La fédération tanzanienne de football lance une grave accusation contre Madagascar qui aurait fait usage de faux tests Covid pour écarter des joueurs tanzaniens

Madagascar a été éliminée dimanche de la coupe du monde de football 2022 après une défaite et un match nul contre la Tanzanie. L’affaire aurait pu en rester là, mais, malgré sa qualification, la fédération tanzanienne de football ne décolère pas contre les officiels malgaches : elle les accuse d’avoir usé de faux tests positifs pour empêcher la participation de trois joueurs dont le gardien de but. Des militaires malgaches sont entrés dans l’hôtel des joueurs tanzaniens avant le match pour interpeller les trois joueurs qui auraient été testés positifs à leur arrivée. « C’est impossible » dit l’entraîneur tanzanien « nous avons tous eu deux tests négatifs juste avant de partir et surtout, nous avons fait un contre-test par la suite qui s’est lui aussi révélé négatif ». L’accusation est lourde. Les joueurs soit-disant positifs auraient dû rester en quarantaine à Madagascar mais ils ont été finalement autorisés à reprendre l’avion, habillés avec une sorte de combinaison d’astronaute. A l’appui de son accusation, la fédération tanzanienne a publié des images de l’intervention musclée des militaires dans l’hôtel, accusant les malgaches d’être de mauvais perdants. Les tanzaniens promettent d’alerter la fédération internationale pour faire sanctionner Madagascar.

ROGRIGUES

Les liaisons aériennes régulières ont repris avec l’île Rodrigues depuis hier ; les passagers sont soumis à un protocole strict

La montée inexorable des cas de Covid à Maurice inquiète beaucoup les Rodriguais qui ont évité le virus pendant un an et demi d’isolement total, avant d’être à leur tour touchés récemment par quelques cas à la faveur des vols de rapatriement.

Les voyageurs vers Rodrigues sont soumis à 7 jours de quarantaine à leurs frais. Cela ne suffit pas à rassurer les Rodriguais qui ne sont vaccinés qu’à 60%, beaucoup moins que les Mauriciens, alors que l’épidémie fait rage à Maurice. Une manifestation d’opposants à la réouverture de la frontière devait avoir lieu samedi, mais elle a été interdite par la police. En tout cas le rétablissement des liaisons ne va pas relancer l’économie touristique rodriguaise, personne n’ayant vie de se retrouver enfermé une semaine dans une chambre d’hôtel. La mesure est applicable au moins jusque fin décembre.

SEYCHELLES

Une opération conjointe des marines seychelloise, indienne, et française a permis de retrouver un seychellois porté disparu depuis le début du mois

Un avis de recherche avait été lancé le 4 novembre pour retrouver Andy Bistoquet disparu de son domicile… et surprise, c’est à bord d’un boutre, un bateau traditionnel du golfe persique, que le citoyen a été retrouvé en bonne santé à l’occasion d’un arraisonnement dans le cadre de la lutte anti-drogue. Le président seychellois a partagé la bonne nouvelle avec la famille du disparu qui est grandement soulagée. Sauf que le Seychellois en question a quelques soucis à se faire, il aura à répondre aux questions de la police anti-drogue sur les raisons de sa présence à bord de ce bateau. Pour l’heure, les enquêteurs n’ont rien révélé sur les circonstances de sa disparition.

AFRIQUE DU SUD

Miss Afrique du Sud se retrouve au centre d’une intense querelle politique alors qu’elle doit participer à l’élection de miss Univers qui aura lieu en Israël le mois prochain

La très belle Lalela Mswane, miss South-Africa, aurait bénéficié du soutien de toute la nation si l’élection avait eu lieu ailleurs. Mais Israël, ça ne passe pas. Le parti au pouvoir, l’ANC mène campagne pour qu’elle n’y aille pas. L’Etat Hébreu est accusé de pratiquer une politique de colonisation et d’apartheid à

l’encontre des palestiniens. Les relations avec Israël sont gelées, il n’y a plus d’ambassadeur depuis deux ans. En conséquence, il n’est pas question qu’une reine de beauté sud-africaine s’y rende et participe à ce concours. Le comité organisateur de miss Afrique du Sud se défend en disant qu’il n’est pas une organisation politique et que cette élection n’est pas non plus un événement politique. On en est là pour le moment, la polémique ne fait que monter chaque jour dans les journaux et les réseaux sociaux.