L'actualité régionale du 21 janvier

océan indien
Air Mauritius vend trois Airbus juillet 2020
©Capture d'écran Défimédia
Une collision évitée entre deux avions d’Air-Mauritius, la qualification in-extremis des Comores pour les 8èmes de finale de la CAN, le nombre de sinistrés qui ne cesse de grossir à Antananarivo, et le desserrement des contraintes anti-Covid au Mozambique sont au sommaire de l’actualité régionale

MAURICE

Une collision en plein vol a failli avoir lieu entre deux avions de la compagnie mauricienne Air-Mauritius, elle a été évité de justesse, une enquête est en cours pour déterminer les responsabilités

L’incident remonte au 6 janvier. L’information a pris du temps avant d’être rendue publique, cela s’est passé en pleine nuit dans le ciel du Soudan sur un itinéraire emprunté par tous les avions qui desservent les îles de l’Océan Indien. Il y avait un vol en provenance de Paris vers Maurice, et un autre dans l’autre sens allant de Maurice vers Londres.

A un moment donné, le pilote du vol de Paris a demandé à la tour de contrôle de pouvoir grimper à une altitude au-dessus où il y avait moins de turbulence. Le contrôleur soudanais a donné l’autorisation, sans vérifier que sur la même trajectoire, à la même altitude, il y avait un autre avion qui arrivait en sens inverse. Heureusement les deux avions, des Airbus A 350 très récents, sont équipés d’un système anti-collision perfectionné qui a détecté le danger et modifié le cap.

Les deux avions se sont quand même croisés à 800 mètres l’un de l’autre ce qui n’est rien à une telle vitesse. Il y avait plus d’une centaine de passagers dans chacun des deux appareils. Les voyageurs ne se sont rendu compte de rien. L’enquête se dirige vers un contrôle aérien défaillant.

COMORES

Un nouveau motif de réjouissance pour les Comores : l’équipe des Cœlacanthes est qualifiée pour la suite de la Coupe d’Afrique des Nations

Le moins que l’on puisse dire est que les joueurs comoriens ont la « baraka ». Les dés étaient jetés après deux défaites contre le Gabon et le Maroc, et une victoire contre le Ghana. 

MADAGASCAR

A Antananarivo, le nombre de sinistrés des inondations ne cesse d’augmenter alors que les pluies se poursuivent. Les autorités sont débordées

18 sites d’hébergement, principalement des gymnases et des écoles ont été ouverts aux sans-abris. Il y deux jours on avait dénombré 527 sinistrés, il y en a maintenant plus de 17 000.

Environ 8 000 personnes ont pu être hébergées d’urgence dans des conditions très précaires. Par exemple un gymnase prévu pour accueillir 1000 personnes en a reçu finalement 4 500.

Les problèmes de logistique sont énormes, notamment pour la nourriture. A cette catastrophe s’ajoute le danger de l’épidémie de Covid toujours présente à Madagascar. Dans de telles conditions, les gestes barrière ne peuvent pas être respectés.

MOZAMBIQUE

Les Mozambicains ont désormais le droit d’aller à la plage pour la première fois depuis plus d’un an

Le président mozambicain Felipe Nyusi a desserré l’étau des contraintes sanitaires en annonçant l’accès libre aux plages, bienvenu en cette période de fortes chaleurs.

Les Mozambicains pourront y aller seulement entre 5h00 et 16h00. Les commerces et les restaurants auront le droit de rester ouverts plus tard dans la journée. Les malades pourront recevoir de la visite dans les hôpitaux, ainsi que deux fois par mois pour les détenus dans les prisons.

Une troisième dose de vaccin est disponible en priorité pour les personnes âgées de plus de 60 ans et pour les femmes enceintes. Le Mozambique a subi la même vague épidémique que l’Afrique du Sud voisine.