L'actualité régionale du 6 décembre

coronavirus
Omicron
©A.Manager
Au sommaire de l’actualité régionale il est question du variant « Omicron » et la fermeture des frontières, de la vaccination à Madagascar, et des vacances du premier ministre israélien aux Maldives

MAURICE – AFRIQUE DU SUD

A quoi ça sert de fermer les frontières si le variant Omicron est déjà présent partout ? C’est la question que l’on pose en Afrique du Sud et à Maurice

Ces deux pays touristiques sont touchés de plein fouet par les restrictions de voyage qui viennent ruiner la période des vacances de fin d’année. Des professionnels mauriciens supplient la France de relâcher les restrictions. L’Afrique du Sud dénonce également cette fermeture. Le pays est  soutenu par l’ONU. Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres déclare : « Avec un virus vraiment sans frontières, les restrictions de voyage qui isolent un pays ou une région ne sont pas seulement profondément injustes et punitives, elles sont inefficaces ». Il a y a toutefois une nuance : Si le gouvernement sud-africain dénonce haut et fort les restrictions de voyage, celui de l’île Maurice ne peut pas en faire autant car il a lui-même fermé sa frontière avec l’Afrique du Sud.

MADAGASCAR

La vaccination avance très lentement à Madagascar, à ce jour un peu plus de 500 000 personnes sont vaccinées sur 22 millions d’habitants

Le dernier décompte publié vendredi par le ministère malgache de la santé fait état de 521 526 personnes vaccinées. Le ministère dit que les agents de santé font tout leur possible pour atteindre l’objectif d’un million de vaccinés d’ici à la fin de l’année. Cela ne dépend pas seulement des autorités et des médecins mais surtout des citoyens. Les doses sont disponibles, il y en a plus d’un million et demi en réserve pour l’instant. D’autres vont arriver, mais encore faut-il qu’il y ait une promotion de la vaccination. Quelques entreprises ont commencé à le faire pour leur personnel. Aucune mesure contraignante n’a été imposée pour pousser à la vaccination alors que les cas de Covid ont recommencé à grimper dans 6 régions de la grande île, et surtout à Antananarivo.  

MALDIVES

Il y a un visiteur surprise parmi les touristes qui ont la chance de passer leurs vacances aux Maldives : le premier ministre israélien s’y trouve en famille… alors qu’il a conseillé à ses compatriotes de ne pas voyager

« Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais », ce pourrait être la devise de Naftali Bennet. Le chef du gouvernement israélien a débarqué aux Maldives avec sa femme et ses quatre enfants. Ce devait être un voyage discret mais tout finit par se savoir. Alors qu’Israël a été le premier pays à fermer ses frontières dès l’apparition du variant « Omicron » ; les voyages ont ensuite été autorisés mais déconseillés. Au début Naftali Bennet devait se rendre à Maurice mais comme l’île a été classée rouge, il a mis le cap vers les plages des Maldives, quitte à affronter au retour la mauvaise humeur de ses concitoyens.