L’augmentation pour les fonctionnaires : mesure sincère ou électoraliste ?

gouvernement
tahaa
Un professeur ©Pol.1
Une bonne nouvelle vient d’être annoncée aux fonctionnaires: une revalorisation du point d’indice a été décidée. Le montant n’est pas encore fixé. L’opposition dénonce une mesure électoraliste, le gouvernement s’en défend.

Le point d’indice, c’est la base de calcul du salaire des fonctionnaires. Sa valeur n’a pas bougé depuis 2017. Jusqu’à maintenant il n’était pas question de l’augmenter, sauf qu’une situation nouvelle se présente aujourd’hui : l’inflation.

Ceux qui ont moins de 50 ans ne peuvent pas se souvenir de ce qu’était l’inflation dans les années 70, jusqu’au début des années 80, quand les salaires courraient en permanence derrière les prix sans jamais réussir à les rattraper. En ce moment on retrouve une « vraie » inflation, une hausse des prix, comme on ne l’a pas connue pendant des décennies. Cela remet au premier plan le thème principal de cette campagne présidentielle : le pouvoir d’achat. Personne n’accepte de voir son pouvoir d’achat baisser.

« Un certain cynisme des oppositions » selon le porte-parole du gouvernement

Tous les candidats à la succession d’Emmanuel Macron trouvent que la ficelle est un peu grosse: annoncer des augmentations à moins d’un mois des élections, est-ce bien sincère ? Mais le gouvernement se défend de toute tentation électoraliste. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal déclarait hier sur France 2 : « J’entends les oppositions et je trouve qu’il y a un certain cynisme à nous réclamer des mesures pour protéger les Français et, quand on prend des mesures pour protéger les Français, nous reprocher de le faire ».

Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement
Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement ©CP

L’inégalité perdure entre la Réunion et Mayotte

Les fonctionnaires en outremer sont mieux payés qu’en métropole grâce à l’indexation de leurs salaires, mais il y a des inégalités : A Mayotte, ils sont moins bien traités qu’à la Réunion. A la Réunion la sur-rémunération des agents publics est de 53%, elle est de 40% à Mayotte. Pour les syndicats mahorais, plus qu’une inégalité, c’est une injustice car on estime que le coût de la vie est plus élevé à Mayotte qu’à la Réunion. Les candidats à la présidentielle ne se sont pas risqués à prendre position sur ce sujet. On sait que, pour ce qui concerne les enseignants - le gros des troupes de fonctionnaires - le ministère de l’éducation étudierait des mesures de compensation.