Le crabier blanc désormais suivi comme son ombre, à Mayotte, par le Gepomay

environnement
Crabier blanc
Un crabier blanc ©Gilles Adt
Seize oiseaux ont été équipés de balises télémétriques. Suivre ces individus permettra à l’association de mieux connaître les déplacements et les habitats privilégiés par l’espèce pour mieux la protéger.

La visualisation de ces données est une première mondiale pour l'étude de l’oiseau le plus menacé de Mayotte. Engagée dans la protection du Crabier blanc à Mayotte depuis 2013, l’association GEPOMAY met en place de nombreuses actions pour cette espèce en danger mondial d’extinction, à l'image, donc, du suivi télémétrique d’individus.

Les résultats de ce suivi ont été présentés dernièrement grâce à une animation que vous pouvez visualiser ci-dessous. 

Suivi des crabiers blancs ©GEPOMAY

Trois missions d’équipement ont été réalisées entre 2019 et 2021 mais tous les
signaux GPS des balises posées ne sont pas correctement reçus annonce le GEPOMAY. L’association
peut suivre aujourd’hui les déplacements de 11 Crabiers blancs sur l’île par satellite.

Grâce à l’ensemble de ces données, le GEPOMAY souhaite découvrir quels sont les sites les plus fréquentés par ces individus pour mieux cibler ses actions pour l’espèce. En connaissant les
déplacements et les habitudes de cette espèce menacée, des mesures de gestion et de protection pourront être mises en place sur ses sites de fréquentation.

En 2021, les premiers résultats ont permis d’identifier un nouveau site d’alimentation qui fait depuis l’objet de suivis réguliers. D’autres observations permettent d’améliorer les connaissances comportementales et territoriales sur cette espèce. Des connaissances qui, accumulées, pourront optimiser les protocoles de suivi et actions de protection en faveur du Crabier blanc.