Le CROS veut l'avis des Mahorais sur l'avenir du sport

sport
pole sportif
©Andry Rakotondravola
Quel sport veulent les Mahorais pour les dix années à venir ? De quelles infrastructures ont-ils besoin ? Dans quel cadre veulent-ils évoluer ? Ce sont ces questions auxquelles le CROS souhaite avoir des réponses pour notamment élaborer le schéma départemental de développement du sport.
Une centaine de questions au total pour dessiner le paysage sportif de demain, c'est ce qui attend les Mahorais en remplissant le questionnaire en ligne du CROS.
Quel sports pratiquez-vous, à quelle fréquence, dans quelles installations ? Le CROS cherche d'abord à définir le profil type des personnes répondant au questionnaire. En effet, à terme, il faut satisfaire tous les sportifs de Mayotte.

"Ce questionnaire s'adresse surtout à tous ceux qui font du sport sans être licencié dans une fédération. C'est un public que l'on connaît moins, celui qui court au bord de la route, qui fait du fitness dans une salle ou qui fait de la plongée en tant que loisir."

Philippe Lemoine, directeur du CROS de Mayotte


Ensuite, si ce questionnaire est important, c'est parce que Mayotte a un impératif et un grand objectif. Tout d'abord, ce questionnaire doit mener à l'élaboration du schéma départemental de développement du sport. Un document stratégique qui définit la politique sportive générale du département. Et qui est obligatoire pour prétendre aux subventions de l'Agence nationale du sport (ANS).
stade labattoir

Le grand objectif, c'est l'organisation des Jeux des îles de l'océan Indien en 2027 à Mayotte. Et pour cela, il faut construire et mettre à niveau des infrastructures sportives, avoir la capacité d'hébergement de plus de 2000 sportifs et les supporters qui les accompagnent, pouvoir assurer le transport et la restauration de toutes ces personnes. Un défi colossal et qui a besoin de l'aide de l'ANS notamment.
Autant dire que ce questionnaire est important. Il vous reste une dizaine de jours pour vous exprimer, après ce sera trop tard !
Les Outre-mer en continu
Accéder au live