Le gouverneur régional du Rotary en visite à Mayotte

océan indien
Dinesh Gajeelee gouverneur du district 9220 en compagnie de Julien Ramiandrisoa du Rotary Club Mamoudzou Mayotte et Mohamed Naoioui, du Rotary Club Mamoudzou Hippocampe
Dinesh Gajeelee gouverneur du district 9220 en compagnie de Julien Ramiandrisoa du Rotary Club Mamoudzou Mayotte et Mohamed Naoioui, du Rotary Club Mamoudzou Hippocampe ©Hachim Saïd Hachim/Mayotte la 1ère
Les Rotariens de Mayotte ont reçu un hôte de marque pendant quelques jours. Dinesh Gajeelee, le gouverneur de la zone océan Indien a pu rencontrer les adhérents et des entrepreneurs de l'île.

Elu en 2019 mais ayant pris ses fonctions en 2021, Dinesh Gajeelee a la lourde tâche de chapeauter le district 9220 du Rotary International qui comprend Maurice, les Comores, Madagascar, les Seychelles, Djibouti, la Réunion et Mayotte. Une tâche qu'il prend à bras le corps. Sa visite à Mayotte consiste à voir comment fonctionnent les deux clubs locaux, le Rotary Club Mamoudzou Hippocampe et le Rotary Club Mamoudzou Mayotte, ainsi que leur alter ego pour les 18-40 ans, le Rotaract Udjama Mayotte. Et de ce côté-là, il n'y a pas d'inquiétude à avoir.

Les choses vont bien et cette visite, c'est pour que les choses aillent encore mieux, avec encore plus de développement au niveau des clubs et encore plus d'action plus importantes.

Dinesh Gajeelee, gouverneur du district 9220 du Rotary International

Dinesh Gajeelee a donc pu voir quelques actions initiées par les clubs mahorais. C'est notamment le cas d'une action réalisée en collaboration avec la couveuse Oudjerebou en faveur de jeunes entrepreneurs. Ou encore des actions en faveurs des enfants de la lune, pour leur bien-être et leur permettre de se protéger efficacement des rayons de soleil.

Avant de venir à Mayotte, puis partir à La Réunion, Dinesh Gajeelee est passé à Moroni. Et pour lui, les Rotariens doivent être solidaires.

La finalité du Rotary International, c'est une meilleure intercompréhension des membres, mais aussi des peuples.

Dinesh Gajeelee, gouverneur du district 9220 du Rotary International

Ainsi des actions communes pourraient être envisagées entre les clubs mahorais et comoriens, mais plus largement aussi au sein du district. Le mentorat est l'un des moyens envisagés pour encadrer les membres moins expérimentés à venir au bout de leurs projets. Mais l'essentiel est pour les Rotariens de s'engager au service des autres.