Le préfet suspend les liaisons maritimes et aériennes internationales

coronavirus
aeroport Dzaoudzi

La suspension prend effet à partir de demain, dimanche, pour une durée de deux semaines.

Après la suspension des vols au départ des États d’Afrique continentale de l’Est le 14 janvier, le préfet a donc décidé d'étendre cette mesure à toutes les liaisons aériennes et maritimes internationales dès ce dimanche. De nouvelles modalités de déplacement vont également entrer en vigueur pour les voyages au départ et à l'arrivée de Mayotte pour La Réunion et la métropole.

Dès lundi :

  •  Les déplacements ne sont autorisés que s’ils sont justifiés par un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif impérieux de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.
  •  Les voyageurs de plus de onze ans doivent justifier d’un test PCR négatif.
  •  Les voyageurs doivent présenter une attestation sur l’honneur d’absence de symptômes à travers laquelle ils s’engagent à s’isoler durant les 7 jours suivant leur arrivée et à réaliser un test PCR à l’issue.

À défaut de présentation de ces documents, l'embarquement sera refusé et le passager sera reconduit à l'extérieur des espaces concernés.

Premier cas de variant sud-africain détecté

Cela fait suite à la confirmation du premier cas du variant SARS-CoV-2 501.V2 détecté le vendredi 15 janvier à Mayotte. Il s'agit d'une personne revenue des Comores après y avoir passée ses vacances. Elle avait été testée le 7 janvier. Dominique Voynet, directrice de l'ARS a ajouté que cette personne était désormais guérie. D'autres tests, effectués à Mayotte, sont en cours d'analyses en métropole pour savoir si oui ou non, ils sont, eux aussi, positifs au variant sud-africain.

Nous allons faire des campagnes de dépistage massif dans les quartiers ou les villages (…) Nous avons reçu confirmation qu'à partir du 18 janvier on aurait des renforts de la réserve sanitaire qui nous permettront de mettre davantage d'équipes mobiles sur le terrain pour faire ce travail. »

Dominique Voynet, directrice de l'ARS