Election partielle Sada-Chirongui : Soula Said Souffou et Mariam Said Kalame, Mansour Kamardine et Tahamida IBRAHIM au second tour

élections chirongui
Bureau de vote Sada Chirongui
Bureau de vote, election Sada Chirongui ©Taslimah Abdou Hamza
Le 1er tour des élections départementales partielles pour le canton Sada-Chirongui s'est tenu ce dimanche 25 septembre. Les électeurs ont le choix entre trois binômes.

Le second tour, le 2 octobre prochain, opposera le binôme divers, Mariam Said Kalame et soula Said Souffou avec 39% (2265 voix) au binôme sortant Les Républicains Tahamida Ibrahim et Mansour Kamardine avec 37%  (2120 voix)

Arrivé en 3e position avec 23%(1353 voix), le binôme Rahamatou  Younoussa Bamana et Salim Boina Mze sera donc l’arbitre de l’élection départementale partielle de Sada Chirongui, dimanche 2 octobre.

Courtisés par les 2 camps finalistes dimanche soir Rahamatou  Younoussa Bamana et Salim Boina Mze ont été avares en réaction.  

Nous nous allons prendre contact très rapidement avec le binôme qui n'est pas qualifié pour le second tour pour qu’à l’issu de ces négociations nous puissions ensemble faire face au second tour et nous espérons la victoire 

Soula Said Souffou 

Soula Said Soufou
Soula Said Soufou ©Taslimah Abdou Hamza

On ne peut pas gagner tout seul on est forcément amené à voir les autres qui peuvent nous permettre de gagner cette élection

Ali Fahardine, le président de la section LR et coordinateur de la campagne de Mansour et Tahamida à Sada

Mansour Kamardine
Mansour Kamardine ©Mayotte la 1ere


Un  second tour s’annonce donc une nouvelle fois très serré dans ce canton qui avait vu en 2021 le binôme  Tahamida Ibrahim et Mansour Kamardine l’emporté 50,26%, mais avec seulement 38 voix d’écarts sur les seconds.

L’élection de juin 2021 finira par être invalidée  par décision du tribunal administratif du 7 février et confirmé par le conseil d’État. Assani Abdou binôme de Mariam Saïd Kalame avait porté plainte au tribunal administratif pour dénoncer des irrégularités, la plainte aboutira sur l’annulation du scrutin des 20 et 27 juin 2021.

Mais le porteur de la plainte ne sera pas finalement candidat à cette élection partielle, il laissera sa place à Soula Saïd-Souffou pour constituer un binôme stratégique. Ce candidat avait donné du fil à retordre à Mansour Kamardine à Sada lors des dernières élections législatives. Stratégie payante ? Les urnes le diront dimanche prochain au second tour.

Election partielle Sada-Chirongui
Election partielle Sada-Chirongui ©Taslimah Abdou Hamza