Le SMEAM rassure sur la ressource en eau

consommation
Réunion d'information SMEAM sur la ressource en eau avec les associations familiales
La réunion avec les associations familiales présidée par Aminat Hariti, 2e vice-présidente du SMEAM en charge de l'eau potable était également ouverte à la presse. ©Sony Chamsidine
Le syndicat mixte d'eau et d'assainissement de Mayotte (SMEAM) a réuni les associations familiales pour faire le point sur la ressource en eau. L'eau est là, mais attention de ne pas la gaspiller.

Le SMEAM a tenu ce vendredi la quatrième réunion d’information de l’année. Les associations familiales de Mayotte étaient invitées à la suite du comité de ressources présidé par le préfet en debut de semaine. L’occasion pour le syndicat de faire le point sur la situation actuelle en ressource en eau sur le territoire. Le SMEAM rassure que les ressources disponibles à ce jour sont supérieures comparé au même moment l’année dernière et que l’île devrait être approvisionnée jusqu’à la fin de l’année.

On a été rassuré en ce qui concerne la quantité d'eau disponible. En revanche, on nous a dit qu'il peut y avoir des risques sur la qualité. Or notre public est fragile et s'il ne peut pas utiliser l'eau, on ne sait pas comment il se débrouillerait.

Djamila Mikidadi, secrétaire de l'association départementale des aidants familiaux de Mayotte

Réunion d'information SMEAM sur la ressource en eau avec les associations familiales
Les associations familiales ont été rassurées sur la disponibilité de l'eau, moins sur la qualité. ©Sony Chamsidine

 

Des retenues collinaires à plus de 60 % de leur capacité

Le taux de remplissage est aujourd’hui supérieur à 70%  à Combani et   61% du côté de Dzoumogné. Malgré ces bons signaux, des mesures sont envisagées pour les prochaines semaines afin d’inciter à des économies d’eau notamment la mobilisation des établissements publics scolaires et administratifs, la sensibilisation auprès des gros consommateurs, plus particulièrement ceux de la zone portuaire ou bien encore la distribution des kits d’eau.

On a mis en place des actions qui ont eu des effets positifs. L'idée est de continuer dans ce sens, pour être encore plus tranquille à l'avenir. On compte sur la population pour qu'elle ait un comportement adéquat et que l'on puisse passer ces quelques mois dans la sérénité.

Aminat Hariti, 2e vice-présidente du SMEAM en charge de l'eau potable