Les Comores viennent de mettre en place le double dépistage

océan indien
aeroport comores
©Faïza Soulé Youssouf Ibrahim Youssouf
Depuis le 12 janvier, les voyageurs à destination de l’hexagone sont obligés de subir un test rapide Covid à l’aéroport, et ce, alors qu’ils présentent un test PCR négatif

Cette nouvelle mesure intervient alors qu’il y a plusieurs semaines, des dizaines de passagers en provenance des Comores se sont révélés positifs à Marseille. Moroni veut éviter des sanctions dont les conséquences seront bien difficiles à supporter.

La chaleur y est étouffante. Mais depuis quelques jours, ce chapiteau bleu est un passage obligé pour tous les voyageurs à destination de la France. C’est là que les agents munis d’un écouvillon prélèvent les passagers pour un test rapide. Loin d’être fâchés, les voyageurs sont plutôt satisfaits.

Si les voyageurs font contre mauvaise fortune bon cœur, ils pensent néanmoins que l’agence aurait dû les prévenir qu’ils allaient être soumis à un dépistage antigénique.

Les autorités sanitaires ont renforcé le dispositif de contrôle anti-Covid au départ de Moroni afin de s’assurer le plus possible que les voyageurs ne seront pas bloqués à leur arrivé.

Il y a quelques semaines, plusieurs dizaines de passagers en provenance de Moroni et à destination de Marseille ont été testés positifs sur le sol français. C’est pour éviter des conséquences fâcheuses au niveau national que les pouvoirs publics ont imposé un double dépistage.