publicité

Les coupeurs de routes menacent aussi la correction du bac à Mayotte

Le SNES-FSU, Syndicat National des Enseignements de Second degré appelle à un droit de retrait des enseignants. La sécurité de certains professeurs, qui doivent effectuer de longs trajets durant cette période de correction, ne serait pas assurée… 

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le

Thierry Wuillez, co-secrétaire général SNES-FSU, propose que les copies soient renvoyées dans leurs établissements d’origine pour être corrigées.

© ALI Cahmsudine
© ALI Cahmsudine

Déclaration SNES-FSU


La proposition a été faite lors d’un comité d’hygiène et de sécurité, et de conditions de travail extraordinaire.
Le syndicat met en avant les longs trajets que doivent faire les professeurs pour se rendre dans les différents centres de correction de l’île.

© DOMTOMNEWS
© DOMTOMNEWS
Eric Hourcade, secrétaire académique du syndicat des enseignants (SE-UNSA) du premier degré et du second degré d'UNSA Education se pose des questions sur la définition même du droit de retrait :

Déclaration SE-UNSA

Interwiews rélisées par Aby Saïd Adinani

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play