Les femmes à Mayotte : du mieux même si les inégalités persistent

femme
Femmes de Mayotte
Femmes de Mayotte ©Mayotte la 1ère
C’est un panorama bienvenu qui a été présenté par l’INSEE et la Préfecture de Mayotte sur la situation des femmes à Mayotte. Si en matière d’emploi et de formation, on note des progrès, il n’en demeure pas moins que la situation des femmes reste précaire.

Premier constat : la réalité des femmes à Mayotte est toute autre comparée aux femmes de l’Hexagone. C’est d’emblée ce que l’on peut lire dans ce dossier de 48 pages rédigé par l’INSEE. Pour réduire au mieux les inégalités, il faut les connaitre et les comprendre avant tout, et cela passe par la production de données.

Ainsi, les données montrent que les femmes de Mayotte sont confrontées à plusieurs difficultés. Elles sont nombreuses à se retrouver isolées avec des enfants 23%, contre 12% en métropole.

Des familles monoparentales qui vivent ainsi en grande précarité. Elles sont 9 femmes sur 10.  

« 94% des femmes familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté national contre 77% de l’ensemble de la population ».

Panorama INSEE Mayotte

marché de mamoudzou
Pendant longtemps, les femmes entrepreneures de Mayotte se sont lancées dans le commerce alimentaire. Désormais, elles se lancent dans tous les secteurs. ©Comité du Tourisme

S’agissant du taux d’emploi à leur endroit, le taux reste faible ; elles sont plus touchées par le chômage comparé aux hommes. Si en métropole le taux d’emploi des femmes est à 63%, à Mayotte il n’est que de 27%. Les femmes accèdent donc moins à l’emploi.  

« Le taux est deux fois plus faible que celui de femmes vivant dans l’hexagone, et de celui des hommes résidants à Mayotte ».

Panorama INSEE.

A diplôme équivalent, les femmes sont moins en emploi à Mayotte par rapport aux hommes. Exemple : 51% des femmes titulaires d’un CAP-BEP ont un emploi contre 66% des hommes. A noter que la moitié des femmes qui occupent un emploi travaillent dans la fonction publique (51%).

Autre chiffre à noter parmi la population adulte, 39% des femmes à Mayotte n’ont jamais été scolarisées contre 29% aux hommes. Au fil des générations, la scolarisation des femmes s’est améliorée ; conséquence de la généralisation de l’enseignement sur le territoire. Le niveau de formation augmente ainsi fortement pour les femmes natives de Mayotte d’une génération à l’autre. 63% (2017) des femmes natives de Mayotte sont plus diplômées que les hommes.

Pour la délégué régionale aux droits des femmes et à l’égalité Taslimah Soulaïmana, les études doivent se poursuivre pour pourvoir offrir des pistes de solutions pour réduire ces inégalités.