Madagascar : la fessée est plébiscitée par les parents

océan indien
Fessée
©Francetv
Taper les enfants quand c’est nécessaire est une bonne chose pour une majorité des parents malgaches. Selon un sondage qui vient de paraître, les châtiments corporels ne sont pas un problème pour les parents

Le sondage mené par l’institut indépendant « Afrobaromètre » révèle que plus de 80% des parents à Madagascar considèrent que les châtiments corporels sont justifiés. Ils ne sont que 20% à dire qu’il ne faut pas frapper son enfant. Le fouet ou la fessée sont plus fréquents à la campagne qu’en ville, et plus on descend dans l’échelle sociale, plus on considère que frapper son enfant est normal.

L’autre enseignement de cette enquête menée sur un échantillon de 1200 personnes est que les mamans sont encore plus motivées que les papas pour discipliner ainsi leurs enfants : elles sont 85% à partager l’opinion que le châtiment corporel se justifie. Mais les mêmes personnes interrogées disent qu’elles ne le pratiquent pas beaucoup. Paradoxalement, la majorité dit approuver la politique du gouvernement dans la protection et la promotion du bien-être des enfants… Allez comprendre.

Les paradoxes ne manquent pas dans cette enquête sociologique, sur un autre sujet: l’emploi des femmes. Une majorité de malgaches des deux sexes trouve normal que l’on donne la priorité de l’emploi aux hommes ; et en même temps approuve massivement la politique officielle en faveur de l’emploi des femmes.