Madagascar : la subvention des carburants par l’Etat n’est plus tenable

océan indien
Essence, carburants
Les conséquences des sanctions contre la Russie se font durement sentir à Madagascar. Les malgaches vont subir une explosion du prix des carburants. Jusqu’à présent, l’Etat jouait le rôle d’amortisseur mais cela ne va pas durer

La guerre entre la Russie et l’Ukraine a provoqué une ascension rapide du prix du baril de pétrole brut. Il a frôlé les 130 dollars cette semaine, et pourrait battre son record historique de 2008 qui était de 147 dollars.

Dans le même temps, la valeur de la monnaie malgache face au dollar ne cesse de chuter. Le dollar est sur le point d’atteindre pour la première fois 4000 ariary. Autrement dit : Madagascar a de moins en moins d’argent, pour acheter une énergie de plus en plus chère.  

La subvention que l’Etat assure depuis des années n’est plus tenable. Le prix du litre d’essence actuellement est de 4 100 ariary, soit 93 centimes d’euros, le diesel est à 77 centimes. Cela n’a pas bougé depuis l’année dernière.

Le ministre de l’énergie et des hydrocarbures Andry Ramaroson a deux semaines pour présenter plan en conseil des ministres. Il va falloir préparer les esprits. Soutenir le pouvoir d’achat des automobilistes ne serait plus l’option prioritaire, et cela va faire très mal.

Ceux qui possèdent une voiture ne sont pas les plus pauvres, mais les prix des transports en commun vont augmenter aussi ; alors que dans le même temps les produits de première nécessité ne cessent de grimper.