Madagascar : les " black eye peas " rejetés par l’Europe pour cause de pesticides

océan indien
black eye peas
l"es black eye peas" haricots blancs produits à Madagascar ©.
Il existe une variété de grains secs que l’on risque d’avoir du mal à trouver sur le marché dans les jours qui viennent : ce sont des haricots blancs produits à Madagascar, aujourd’hui rejetés par l’Europe pour cause de pesticides

En anglais on les appelle « black eye peas » - rien à voir avec le groupe de musique pop - ce sont des petits haricots blancs avec une tache noire. A la Réunion on les connait sous le nom de « voèmes ». Madagascar est l’un des plus grands producteurs, ils sont exportés dans le monde entier.

L’Union Européenne vient de rejeter deux containers de ces haricots après analyse biologique. On a trouvé un dépassement de la limite maximale du taux de résidus de pesticides. La règlementation européenne a fixé le seuil à 0,01 milligrammes par kilo.

Le problème est que les producteurs malgaches n’ont pas de solution alternative pour lutter contre les insectes nuisibles dans les plantations. La pulvérisation telle qu’elle est pratiquée ne permet pas un dosage bien calculé.

La production malgache est essentiellement exportée vers l’Inde et la Turquie qui sont des pays moins regardants que l’Europe. La direction de la protection des végétaux à Madagascar a élaboré un guide de bonne conduite pour les producteurs. Ils se situent surtout dans la région de Majunga.

Tant que l’on n’aura pas trouvé le bon dosage, il va falloir se passer des « black eye peas ».