Madagascar : sous la menace d’Emnati

océan indien
A Madagascar, la ville côtière de Mananjary a été en grande partie détruite suite au passage du cyclone tropical Batsirai
A Madagascar, la ville côtière de Mananjary a été en grande partie détruite suite au passage du cyclone tropical Batsirai ©Jean-Marc Collienne
La trajectoire prévue d’Emnati mène tout droit ce cyclone vers la même région de Madagascar déjà ravagée par Batsirai

C’est le quatrième système de la saison après Ana, Batsirai et Dumako. Les malgaches - en train de réparer tant bien que mal les dégâts - vont en subir d’autres. La solidarité internationale est à l’œuvre.

Des camions de riz sont arrivés à Manajary, envoyés notamment des associations de la communauté des Karanes –les indiens de la grande-île – dispersés dans les différents pays de la région. L’aide des Etats arrive aussi. La France a apporté 87 tonnes d’aide d’urgence.

La Norvège a donné un million d’euros pour réparer les écoles. Cet argent permettra d’acheter du matériel et de rémunérer la main d’œuvre locale. Les cyclones à répétition ont été un argument de plus du président Andry Rajoelina devant les européens à Bruxelles la semaine dernière pour réclamer les compensations promises dans le cadre de la lutte contre les effets du changement climatique