Madagascar : Un député dénonce « Des dépenses de campagne plus élevées qu’aux Etats-Unis »

océan indien
Antananarivo, Madagascar
Antananarivo, Madagascar ©Gwen LEBIGOT
Un député malgache fait une proposition de loi sur le financement des campagnes présidentielles. Dans la grande île, les dépenses des campagnes électorales atteignent des sommets.

Il n’y a pas de loi de financement politique à Madagascar. On peut dépenser ce qu’on veut, d’où que vienne l’argent, sans avoir à rendre de comptes. C’est la porte ouverte aux affaires louches, aux pressions des lobbies.

Le député Brunelle Razafitsiandraofa affirme que le prédécesseur du président actuel, l’ex président Hery Rajaonarimampianiana, a dépensé en 2013 plus que Donald Trump lors de l’élection américaine de 2016 ! C’est difficile à vérifier, mais ce n’est pas impossible.

Andry Rajoelina a lui aussi dépensé beaucoup d’argent pour son élection en 2018. Le soutien financier de compagnies russes a été démontré. Cela peut expliquer certaines prises de positions sur la scène internationale. L’idée serait donc de voter une loi imposant un plafond de dépenses par électeur.

Ce n’est pas gagné. Cela fait des années que la société civile et des ONG, comme « Tranparency International », se battent pour obtenir cette loi.