Madagascar : Une délégation « au féminin pluriel »

océan indien
ONU intervention pour la restitution des îles Éparses, Andry Rajoelina, président de Madagascar, 22 septembre 2021
©Capture d'écran L'Express de Madagascar
Le président malgache fait une arrivée remarquée à l’assemblée générale des Nations Unies à la tête d’une délégation majoritairement féminine

Outre la première dame, le président Andry Rajoelina est accompagné de la ministre de l’éducation, la ministre de la recherche, la ministre de l’enseignement supérieur, la ministre de la communication même la télévision nationale fait l’effort d’envoyer une journaliste.

« C’est une délégation au féminin pluriel » note le quotidien « Midi-Madagascar ». Il n’y a guère qu’un directeur de cabinet pour représenter la gent masculine.

Cela donne à la communauté internationale une bonne image de la place des femmes dans les postes de pouvoir à Madagascar. Une image qui n’est d’ailleurs pas usurpée.

Le président malgache se démarque effectivement de ses prédécesseurs par ces nominations. Il devance une loi en préparation au parlement sur la participation des femmes aux postes de décision.