publicité

La maison de Mayotte à Paris serait-elle en péril ?

La maison de Mayotte à Paris serait-elle en péril ?
C'est la question que se posent aussi bien les agents du Conseil départemental qui y travaillent que les visiteurs mahorais et non mahorais qui s'y rendent pour des formalités administratives ou autres démarches.

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO : DELEGATION DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE MAYOTTE A PARIS
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO : DELEGATION DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE MAYOTTE A PARIS
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Selon des sources internes à cette institution, " des huissiers de justice sont passés à plusieurs reprises, notamment la semaine dernière, à la maison de Mayotte pour réclamer des loyers impayés."

" La Maison de Mayotte disposait d'une régie pour l'achat notamment des savons de toilette mais celle-ci a été supprimée. Chaque agent doit à présent apporter ses papiers de toilettes", ajoutent également ces sources internes qui tiennent à l'anonymat de peur de perdre leur travail.

Tous ces éléments nuisent aux conditions de travail qui sont très dégradées.Certains fournisseurs mettent fin à leurs services pour n' avoir pas été payés.

"Des objets décoratifs, des fontaines d'eau, des essuie-mains ont été repris ou vont être retirés par les fournisseurs.", témoignent encore certaines sources.

Les employés découragés et inquiets s'interrogent sur leur sort.

"On nous parle de l'arrivée du président du Conseil départemental, de son DGS et de son ou ses conseillers mais qu'est qu'il viendront  nous dire, s'interrogent les agents qui disent avoir entendu que la réorganisation des services pourrait supprimer la DASU et ne garder que les médiateurs scolaires."

L'incertitude est renforcée pour le personnel par les rumeurs de la démission de l'actuel directeur de la maison de Mayotte, Siadi Vita.

Au regard du parfait fonctionnement des Maisons de la Guadeloupe et de la Nouvelle - Calédonie à Paris, "certains Mahorais de la Maison de Mayotte dans la capitale française se demandent quand leurs dirigeants et élus deviendront sérieux."

EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU .

Pour recouper ces informations, nous avons contacté le directeur de cabinet du Président du Conseil départemental qui nous a recommandé de nous adresser au Directeur Général des services,
 Mahafourou SAIDALI. Celui-ci revenait justement d'une mission à Paris et nous a envoyé le courrier ci - dessous :

Monsieur TUSEVO,

Comme suite à notre entretien téléphonique de ce jour, je vous prie de trouver ci-jointe la réponse du Conseil départemental suite à votre article sur la délégation de Mayotte à Paris.

Cordialement.

Mahafourou SAIDALI
© PHOTO : JDM
© PHOTO : JDM

Réponse du Conseil départemental

Le 4 février 2016, les élus du conseil départemental ont adopté à l’unanimité le projet de mandature 2015-2021.

La première priorité de ce plan de mandature est le renforcement des capacités de nos institutions ainsi que l’optimisation du fonctionnement de nos services.

C’est ainsi que l’organigramme général a été profondément modifié en avril 2017 pour tenir compte du projet politique et des compétences exercées par le Conseil départemental qui sont celles d’un département et d’une région.

En ce qui concerne nos deux délégations (La Réunion et Paris), conscients des difficultés rencontrées par les agents et surtout par les usagers, les élus ont décidé :

- D’une part, de rénover le bâtiment abritant la délégation de Mayotte à la Réunion (en cours). Ces travaux sont effectués par un « chantier école » qui emploie des jeunes mahorais résidant à La Réunion pour leurs insertions professionnelles. Il sera livré en juin prochain.

- D’autre part, de procéder à un réaménagement (voire un déménagement) des locaux abritant la délégation de Paris (courant 2018 ou 2019)

- Enfin, une nouvelle organisation de ces deux délégations avec un projet de service ambitieux que le Président proposera aux élus avant la fin du mois de décembre 2017 pour délibération. Le projet de service sera mis en œuvre au premier trimestre 2018.

Pour ma part, à la demande du Président du conseil départemental, je me suis rendu (du jeudi 30 novembre au lundi 4 décembre 2017), avec un membre de son Cabinet, à La Réunion et à Paris, où, nous avons eu l’occasion de présenter aux agents le nouveau projet de service ainsi que le calendrier de sa mise en œuvre.
Les échanges que nous avons pu tenir avec le personnel , ont permis de clarifier la politique que le Département envisage de conduire, au service des mahorais, à la Réunion et en Métropole.

La volonté des élus est, d’abord, de placer chaque agent devant ses responsabilités. Ensuite, le nouveau projet va permettre au Département d’être mieux au contact de nos compatriotes Mahorais sur place.
Enfin, la défense de nos intérêts face à nos partenaires institutionnels, à la Réunion, en Métropole et auprès des instances de Bruxelles, sera une des pierres angulaires des missions des deux délégations.
Mahafourou SAIDALI, Directeur Général des services.

A LIRE SUR LE MÊME SUJET : 

La Maison de Mayotte à Paris est en grève - Mayotte Hebdo

https://www.mayottehebdo.com/actualite/politique/la-maison-de-mayotte-a-...

Inauguration de la Maison de Mayotte à Paris - outre-mer 1ère

https://la1ere.francetvinfo.fr/2014/10/03/inauguration-de-la-maison-de-m...

Inauguration de la délégation de mayotte à Paris - mayotte 1ère

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/2014/10/05/inauguration-de-la-del...

RETOUR EN IMAGES sur l' inauguration des bureaux de la délégation de Mayotte à Paris...

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/2014/10/11/retour-en-images-sur-l...

Fonds européens : Mayotte et ses sœurs européennes ébranlent Bruxelles - JDM

http://lejournaldemayotte.com/societe/fonds-europeens-mayotte-et-ses-soe...

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play