Majunga première destination touristique de Madagascar

océan indien
Magunga, Madagascar
Majunga, Madagascar ©Abderemane Said
Ville cosmopolite, ils sont 400000 malgaches, comoriens, indiens, mahorais et réunionnais entre autres à se partager les quatre coins de Majunga.

Ce grand port maritime voisin de Mayotte, des Comores et de l’Afrique du Canal de Mozambique a traversé deux années dures de la crise Covid qui avait complètement plombée son économie et le secteur touristique en particulier. Hôtels, restaurants, tours opérateurs, agents de voyage et de transports autant de secteurs anesthésiés par la crise sanitaire.


Il est à noter également que Majunga a été très impacté par la crise Covid, outre les liaisons aériennes par la dégradation de l’état des routes.
Fort heureusement l’activité a repris dans le tourisme et les secteurs associés depuis un semestre environ.
Depuis juin jusqu’à fin août Majunga est inondée de touristes à cause des vacances scolaires. Les habitants d’Antananarivo et des autres provinces viennent massivement à Majunga. Période que les autorités désignent comme étant la haute saison touristique. Arrivent ensuite les autres périodes de vacances scolaires novembre - décembre et un mois en mars. Ce sont quasiment 7 à 8 mois de l’année que les autorités malgaches comptent comme saison touristique nationale. 
Aujourd’hui les responsables touristiques de Majunga comptent énormément sur la réfection des routes avant la saison des pluies pour éviter un nouvel isolement avec les autres provinces.

La reprise de la liaison aérienne directe Saint-Denis de La Réunion - Majunga est par ailleurs très attendue. De nombreux tours opérateurs attendent cette reprise Réunion -Majunga pour lancer leurs nouvelles offres. Avec Réunion - Antananarivo à quasiment 800 euros il sera difficile d’atteindre Majunga. Il faut donc  patienter pour la ligne directe.

Je sens ma région de Majunga lésée. Antananarivo et Diego - Suarez sont ouverts à l’international. Pourquoi pas la région de Majunga reste-elle isolée ? Avec les 80 hôtels de Majunga certains n’arrivent plus à suivre. Durant la crise Covid 15% des hôtels de Majunga ont fermé.

Éric RAZAFIMAITRA, vice-président de l’office national malgache de tourisme

Eric RAZAFIMAITRA, vice-président de l’office national malgache de tourisme
Eric RAZAFIMAITRA, vice-président de l’office national malgache de tourisme de Majunga (à droite) ©Abderemane Said


.
Par rapport à Antananarivo, Diego - Suarez, Nossibé et Tuléar, Majunga se sent écarté du circuit touristique international. Seule consolation Majunga demeure la première destination touristique de Madagascar.