Des fauteurs de troubles protégés par les parents

violence mamoudzou
Les policiers en intervention sur les barrages à Passamainty
Les policiers en intervention sur les barrages à Passamainty

C’est presque une habitude malheureusement; à chaque début de semaine, on assiste à des troubles à l’ordre public, perpétrés par des jeunes. Le mobilier urbain sert dans la majorité des cas pour barrer les routes.

Ce fut le cas ce matin à Passamainty, à l'entrée sud de la commune chef-lieu. Aux alentours de cinq heure du matin, à l’heure où de nombreux automobilistes se pressent pour embaucher à temps, un barrage fait de poubelles qui servent au tri sélectif, a été érigé par des jeunes. Pendant de longues heures, les automobilistes ont dû faire preuve de patience ; les forces de l’ordre ont levé les barrages en faisant fuir les fauteurs de troubles à coup de jets de grenades.

Les auteurs du barrag ont pris la fuite vers les hauteurs du village de Passamainty, à leurs trousses, les agents de la Bac et le GSP (Groupe de Sécurité de Proximité). Selon nos informations, les parents des fauteurs de troubles auraient protégé leurs enfants en refusant d’indiquer aux policiers la direction que ceux-ci avaient pris dans leur fuite.

Les fonctionnaires de police ont par ailleurs essuyé des caillassages tout comme les automobilistes. Forte heureusement, on ne déplore ni blessé ni dégâts matériels dans les rangs des policiers ou des automobilistes.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live