Jacques Martial Henry : « Pour retrouver la tranquillité, il faut créer des emplois »

politique mamoudzou
Jacques Martial Henri se présente avec Siti Dhoulfa Madjinda dans le canton de Mamoudzou 1.

Jacques Martial Henri se présente avec Siti Dhoulfa Madjinda dans le canton de Mamoudzou 1.

Le candidat tient en premier lieu à féliciter Larissa Salim Bé, miss Excellence : « une mahoraise qui nous montre qu’en maîtrisant notre destin, nous pouvons arriver à l’excellence ».

Jacques Martial Henry insiste sur l’investissement nécessaire pour construire les grandes infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires : « nous devons emprunter un milliard d’euros et lancer ces chantiers. Cela créera 20 000 emplois. Pour retrouver la tranquillité, il faut créer des emplois ». « La sécurité c’est l’emploi, il faut trouver une réponse économique à ce fléau ».

Le candidat souhaite aussi l’installation d’une banque d’investissement à Mayotte pour soutenir les initiatives locales. Il estime aussi que l’on peut créer 5000 emplois dans le domaine de la santé.

Jacques Martial Henri se présente avec Siti Dhoulfa Madjinda dans le canton de Mamoudzou 1.