Le préfet de Mayotte exige l'arrêt des travaux de la piste de Majimbini

environnement mamoudzou
Piste Majimbini Tétrama
De nombreux services de l'Etat et des collectivités locales sont venues voir la situation de cette piste controversée. ©Sony Chamsidine
La mobilisation des riverains et des associations environnementales a fait mouche. Le préfet Thierry Suquet exige l'arrêt des travaux dans la zone de Majimbini.

Le prefet de Mayotte a publié hier soir un communiqué exigeant l'arrêt des travaux de la piste sauvage dans la zone forestière de Majimbini.
On apprend également de ce communiqué que dès les  premières alertes faisant état de ces travaux, le préfet  a saisi les services de l’État dans le cadre de la (Mission Inter-Service de l’Eau et de la Nature) afin de procéder aux constatations et prendre des mesures immédiates.

Piste Majimbini Tétrama
La piste de Majimbini passe aux abords de la rivière Doujani. ©Sony Chamsidine

Hier dans la matinée, les différents services ont fait le déplacement pour dresser des procès-verbaux des différentes  infractions aux codes de l’environnement, forestier et de l’urbanisme

On a été alerté par des associations et des collectifs. On a essayé de mobiliser tous les acteurs possibles. On est venu avec la police de l'eau, la police nationale pour constater les dégâts qui ont été faits. On a un terrain qui a été mis sous régime forestier depuis novembre 2020. On constate qu'il n'y a pas eu d'autorisation et que ce terrain-là a été défriché, alors qu'il y a un plan de reboisement depuis 2004. On est venu constaté les infractions qui ont été commises.

El Anrif Hassani, conseiller départemental de Mamoudzou 1

Un  arrêté préfectoral est donc depuis publié, il exige la suspension des travaux, l’interdiction d’utiliser cette piste, l’évacuation des engins, le rétablissement immédiat de la continuité écologique du cours d’eau. Une astreinte de 1500 €/j sera appliquée en cas de non-respect de cet arrêté.