Pour que santé et ramadan fassent bon ménage

maladie mamoudzou
Journée mondiale de la santé Ramadan
Des stands d'information accueillent les visiteurs à Mgombani. ©Djamilat Soidiki/Mayotte la 1ère
Une journée d'information pour concilier santé et ramadan est proposée aujourd'hui à la MJC de Mgombani. Objectif : sensibiliser sur les comportements à avoir pour les personnes souffrant de maladies chroniques.

Aujourd'hui, les musulmans de Mayotte ont entamé leur 5e jour de jeûne du mois de ramadan. Une période particulière où les pratiquants se privent de nourriture du lever au coucher du soleil. Et une fois la nuit tombée, mangent, souvent avec excès. Des habitudes qui peuvent mettre à mal notre corps et sa santé, surtout lorsque l'on souffre de diabète, d'hypertension ou de toute autre maladie chronique.

Journée mondiale de la santé Ramadan Mgombani
Des ateliers ludiques ont permis aux élèves du collège de Mgombani de découvrir les propriétés diététiques des aliments. ©Djamilat Soidiki/Mayotte la 1ère

C'est pour sensibiliser la population aux bons comportements à tenir durant ce mois de ramadan que la ville de Mamoudzou et le centre communal d'action sociale (CCAS) ont organisé une journée aujourd'hui, dans le cadre de la journée mondiale de la santé. Des ateliers ont été mis en place avec les différents partenaires et notamment le REPEMA, le réseau périnatalité de Mayotte. Des sages-femmes sont venues expliquées et rappeler que les préceptes religieux conseillent aux femmes enceintes de ne pas jeûner. Mais si elles souhaitent malgré tout le faire, elles doivent consulter et obtenir un avis médical, pour ne pas mettre en danger la santé de l'enfant, mais aussi celle de la mère.

Eviter les excès de sucre et de gras

Des diététiciens sont là également pour donner des conseils pour la préparation des foutourou (iftar, repas de rupture de jeûne). Et même si l'on a rien absorbé pendant toute la journée, il faut prendre le temps à la rupture du jeûne et ne pas se goinfrer. Il faut également éviter les excès de sucre et de gras et étaler ses repas. L'idéal est de manger légèrement au coucher du soleil, après la prière du tarawih et avant le lever du soleil et la première prière de la journée.

Journée mondiale de la santé Ramadan Mgombani
Un coach sportif a pu faire des démonstrations d'activités physiques simples à faire durant le mois de ramadan. ©Djamilat Soidiki/Mayotte la 1ère

Enfin, il faut conserver une activité physique. De préférence, il faudra la pratiquer juste avant le coucher du soleil ou après avoir digéré le foutourou. Et des coaches sportifs ont montré des gestes simples à faire chez soi à la maison. La marche est aussi idéale pour cela.

Une autre journée de sensibilisation est prévue ce samedi de 9 h à 13 h à la MJC du Baobab à Mtsapéré.