Sara Cordji : « On n’a pas le temps d’attendre le train… »

politique mamoudzou
Sara cordji

Sara Cordji se présente aux côtés de Faysoil Ali Abdallah pour le canton de Mamoudzou 2.

La candidate tient à remercier en premier lieu « miss Excellence » de Mayotte qui vient de remporter le concours national, « elle fait notre fierté ». Sara Cordji se réclame du mouvement « Imani » et rappelle le projet de porter plainte contre l’Etat pour « rupture d’égalité » après un référendum organisé auprès de la population :

Y en a marre de de descendre dans les rues pour revendiquer nos droits et obtenir des miettes.

La candidate s’exprime sur l’université : « il faut la développer pour permettre à notre jeunesse de s’exprimer et il faut donner une éducation de qualité ici chez nous »… « Ce pourrait être une université à vocation régionale pouvant accueillir, pourquoi pas, des étudiants de a Réunion et de métropole.

Elle donne aussi son avis sur la circulation : « développer les transports maritimes et un système d’alternance de plaques paires et impaires autorisées pour Mamoudzou »… « Le train bleu ? Je n’y crois pas. On n’a pas le temps d’attendre le train ».

Sara Cordji se présente aux côtés de Faysoil Ali Abdallah pour le canton de Mamoudzou 2.